• Accueil

    Accueil

     

    La commune de Ifs est située à l'entrée de la plaine de Caen, dans le département du Calvados en région Normandie. Son centre (mairie-église) est à 5,5 km au sud du centre-ville de Caen, préfecture du département du Calvados et ancienne préfecture de la région Basse-Normandie.

         Ifs a connu un véritable boom démographique ces dernières années : alors qu'elle comptait 1 791 habitant/e/s en 1962, elle atteint, au dernier recensement de 2017, 11 741 habitant/e/s nommé/e/s les Ifois et les Ifoises. La ville est desservie par la ligne T1 du tramway de Caen. Le boulevard périphérique sud de Caen et la route nationale 158 (A88) traversent la commune. La forêt de 32 hectares plantée en 1991 est devenue le lieu de promenade favori des Ifois. Elle a été désignée en 2011 comme le centre du département du Calvados (barycentre).

     

    Une Compilation d'éléments monographiques sur la ville d'Ifs (Calvados ) 

    AccueilAccueilAccueilAccueil

      Accueil 

    BONJOUR et BIENVENU sur ce BLOG !

       Comme certains blogs, celui-ci est construit "à l'envers", les pages les plus anciennes sont à la fin (les numéros des pages sont tout en bas de cette page). Cela permet d'accéder directement aux derniers articles. Ce blog se compose pour l'instant de 104 pages contenant des articles, certes en vrac, mais dont les liens et les sources sont toujours indiqués dans le respect des personnes et des médias à l'initiative des documents.

    N'hésitez pas, après chaque article ou rubrique, à laisser des commentaires, des corrections, des précisions ou des critiques : pour cela, cliquez sur "commentaire" à la suite de chaque article. J'en tiendrai compte pour améliorer ce blog, merci et bonne découverte ! Gilloudifs   

     

    AccueilAccueil

  •  

    Un article extrait du site actu.fr par Grégory Maucorps Publié le 31 Juillet 2021 sur https://actu.fr/normandie/ifs_14341/a-quoi-ressemblent-les-5-necropoles-situees-sous-le-futur-parc-archeo-a-ifs_43803400.html

     

    À quoi ressemblent les 5 nécropoles situées sous le futur parc archéo à Ifs ?

         Le futur parc archéologique d'Ifs va être créé sur un terrain de 12 600 m2. Sous terre se trouvent cinq nécropoles datant du Néolithique. Une découverte remarquable. Explications.

     

    Néolith'IFS : le parc archéo d'IfsNéolith'IFS : le parc archéo d'Ifs

     

    Voici une photo d’un monument funéraire de Condé-sur-Ifs, dans le Calvados, un monument qui ressemble à ceux identifiés à Ifs sur le site du Hoguet. (©Jean-Luc Dron/DRAC)

     

    Néolith'IFS : le parc archéo d'Ifs     Au début des années 2000, à l’occasion de la réalisation du lotissement « Le Clos Chaumont » à Ifs, près de Caen (Calvados) un diagnostic archéologique a été réalisé, sous l’égide de la DRAC, sur ce terrain de 12 600 m² situé dans le quartier du Hoguet. Ces travaux ont révélé la présence de vestiges de premier plan : cinq monuments funéraires en pierres sèches (cairns) datant du Néolithique (-4 500 ans).

     

    « Un ensemble exceptionnel et assez rare en Europe »

     

         Ils s’inscrivent dans la nécropole néolithique Ifs/Fleury-sur-Orne qui s’étend au total sur une cinquantaine d’hectares.

     

         Cela constitue un ensemble exceptionnel et assez rare en Europe, associant deux types de monuments, constitués d'une part de longs enclos et d'autre part de monuments funéraires en pierres sèches.

    Ville d'Ifs

     

         Les 5 monuments présentent tous des caractéristiques architecturales comparables (dalles et dallettes calcaires, parements des façades, chambres funéraires en arc de cercle,…) ; la présence d’ossements a pu être identifiée et ces monuments funéraires semblent avoir un fort potentiel anthropologique. Le site d’Ifs constitue, d’un point de vue archéologique, une opportunité réelle de confirmer ou d’infirmer certaines hypothèses émises sur les organisations de l’époque.

         Le Néolithique correspond à une période de profondes mutations de la société de l’époque, témoignant notamment d’un enracinement des populations dans leur territoire.

     

    Sédentarisation, élevage et agriculture

     

    Néolith'IFS : le parc archéo d'Ifs     Les constructions sont imposantes, l’habitat s’est diversifié et l’architecture des monuments funéraires et cultuels est apparue. La sédentarisation des populations à cette époque s’est accompagnée d’un développement d’activités centrées sur l’élevage et l’agriculture (céréales, légumineuses, oléagineux cultivés dans des clairières), la cueillette à partir du développement d’arbres fruitiers… Ces activités supposaient notamment l’utilisation du feu, des pratiques manuelles liées au tressage, à la création d’outils (haches polies, ustensiles de la vie quotidienne).

         Compte tenu de l’importance des vestiges identifiés et « de leur état de conservation remarquable », le projet de lotissement a alors été abandonné et la zone est devenue « une réserve archéologique ». Cela permet d’assurer la préservation des monuments et « d’avoir la possibilité de réalisations des fouilles à terme, en fonction des opportunités et de l’évolution des technologies en la matière ».

         Le futur parc archéo, dont les travaux viennent de commencer, verra le jour au-dessus de ses nécropoles. " actu.fr

    ---------------------------------------------------------------

     Un article extrait du site Actu.fr par Grégory Maucorps Publié le 8 Août 2021 sur : https://actu.fr/normandie/ifs_14341/futur-parc-archeologique-d-ifs-le-chantier-vient-de-debuter_43795556.html

     

    Futur parc archéologique d'Ifs : le chantier vient de débuter

     

    Le chantier du futur parc archéologique vient de débuter à Ifs, près de Caen (Calvados), avec un apport de 3 500 tonnes de terre. Son ouverture est prévue pour l'été 2022.

     

    Néolith'IFS : le parc archéo d'IfsNéolith'IFS : le parc archéo d'Ifs

     

    Depuis la mi-juillet 2021, l’ancien terrain vague se transforme petit à petit en parc archéologique à Ifs. La construction du futur bâtiment d’accueil (photo) devrait débuter entre l’automne et l’hiver 2021. (©Zenobia)

     

         À Ifs, près de Caen (Calvados), cinq monuments funéraires datant du Néolithique ont été découverts au début des années 2000 sur ce terrain de 12 600 m² dans le quartier du Hoguet. Lors du dernier mandat, le maire Michel Patard-Legendre et son conseil municipal ont émis le souhait d’en faire un parc archéologique pour la population.

     

         " C'est un projet qui me tient à cœur, car il y a un vrai intérêt à transformer un terrain vague en lieu de détente. "

    Michel Patard-Legendre, maire d'Ifs

     

    Un parc pour évoquer l’histoire des lieux

     

    Néolith'IFS : le parc archéo d'Ifs     Depuis 2018, un travail a été mené avec les habitants pour définir ce projet de parc archéologique et pour évoquer l’histoire des lieux. « Cette opération participative avec les habitants était essentielle. On souhaite les inclure dans la démarche ».

         Une démarche appréciée par le préfet du Calvados Philippe Court, en visite sur le site jeudi 22 juillet. 

     

         " Ce projet rappelle l'identité du terrain et l'histoire du site, c'est très utile."

    Philippe Court, préfet du Calvados

     

    Néolith'IFS : le parc archéo d'IfsNéolith'IFS : le parc archéo d'Ifs

     

    Le préfet Philippe Court a visité le 22 juillet 2021 le chantier du parc archéologique d’Ifs, avec Michel Patard-Legendre. (©Grégory Maucorps/Liberté le bonhomme libre)

     

    Un financement qui relance le projet

     

    Néolith'IFS : le parc archéo d'Ifs     Le projet avait été mis en stand-by en 2020, en raison de son financement et de la crise sanitaire. La Ville d’Ifs ne souhaitait pas débourser beaucoup plus de 200 000 euros.

     

         " Au départ, on avait l'idée d'avoir recours au mécénat, mais c'était compliqué, c'était la mauvaise époque. On avait mis le projet en attente, même si on savait qu'on le réaliserait. "

    Michel Patard-Legendre

     

         Avec le plan de relance de l’État, la municipalité a pu solliciter de nouvelles subventions pour boucler son budget : 238 000 euros de l’État, 195 000 euros de la Région et 420 000 euros du Département. Coût global du projet : 1,2 million d’euros. « Notre projet était prêt, c’est pour ça qu’on a pu rapidement le lancer ».

     

    Néolith'IFS : le parc archéo d'IfsNéolith'IFS : le parc archéo d'Ifs

     

    Depuis la mi-juillet 2021, l’ancien terrain vague a laissé place aux travaux sur le parc archéologique d’Ifs. (©Grégory Maucorps/Liberté le bonhomme libre)

     

    Un parc, cinq espaces

     

    Néolith'IFS : le parc archéo d'Ifs     Le futur parc archéo a été construit en cinq espaces pour faire référence aux cinq monuments funéraires du Néolithique présents dessous. Un bâtiment accueil d’environ 50 m² comprend le premier espace. En bois et en enduit, ce bâtiment se composera d’un espace accueil, de vitrines d’exposition sur le Néolithique, de sanitaires et d’un local de stockage. Un grand préau sera également construit dans sa continuité.

         Un pôle « sensoriel et jeux universels » arrivera ensuite, avec un labyrinthe, trois jeux (un tourniquet, une plateforme qui tourne et une structure avec toboggan) et différents matériaux au sol pour marcher pieds nus si on le souhaite.

         « Ce sera accessible à tous les enfants, y compris ceux porteurs de handicaps », précise Mathilde Quéré, paysagiste de l’atelier Zenobia. Un espace « potager » va voir le jour, avec des arbres fruitiers (framboisiers, groseilliers…) et un jardin partagé. Le pôle « expression » verra la création de deux murs et d’une toile tendue pour offrir une scène en plein air. Enfin, le pôle « histoire » verra des bâches avec une fresque représentant des scènes du Néolithique. Des panneaux historiques sur les découvertes et la période néolithique seront présents tout au long du parc, qui comptera quatre entrées.

     

         " Le parc sera clôturé et fermera ses portes à minuit chaque soir. Il n'y aura également pas d'éclairage pour éviter les regroupements nocturnes et dans un intérêt écologique. "

    Michel Patard-Legendre

     

    Néolith'IFS : le parc archéo d'IfsNéolith'IFS : le parc archéo d'Ifs

     

    Depuis la mi-juillet 2021, l’ancien terrain vague (en haut à gauche) se transforme petit à petit en parc archéologique à Ifs. Les premiers travaux ont commencé par l’apport de 3 500 m3 de terre.

     

    3 500 tonnes de terre amenées

     

         Les riverains s’en sont aperçus : le terrain vague a disparu dans le quartier du Hoguet. Depuis deux semaines, les premiers travaux du parc archéo ont été lancés.

         350 bennes de terre ont été apportées par des tracteurs sur le site durant une dizaine de jours, ce qui représente 3 500 m³ de terre.

     

    800 arbres à planter

     

         Un apport qui a permis de rehausser le terrain de 50 à 60 centimètres partout et de protéger un peu plus les nécropoles. « La terre est locale puisqu’elle vient d’Ifs, du lotissement « La Clé des champs », en cours de construction au sud de la ville », se satisfait Michel Patard-Legendre.

     

    Néolith'IFS : le parc archéo d'IfsNéolith'IFS : le parc archéo d'Ifs

     

    Une vue du futur parc archéo d’Ifs, près de Caen. (©Zénobia)

     

    Quel calendrier pour le chantier ?

     

    Néolith'IFS : le parc archéo d'Ifs     Après l’apport de terre réalisé en ce mois de juillet, le chantier du parc archéo d’Ifs se poursuivra à l’automne. La plantation de 800 arbres et arbustes, d’essences le plus local possible, interviendra entre octobre 2021 et janvier 2022. Totem du parc, un arbre mesurant entre 8 et 10 mètres en fera partie.

         L’implantation des jeux et la construction du bâtiment sont prévues entre l’automne et l’hiver. Six mois de travaux sont prévus pour le bâtiment accueil. La livraison du parc archéologique et l’ouverture au grand public sont, elles, attendues pour l’été 2022. " Actu.fr


    votre commentaire
  •  " La nouvelle prison de Caen sort de terre

     

     

          Le nouveau centre pénitentiaire de Caen est actuellement en construction dans la zone d'activités Object'Ifs sud, sur la commune d’Ifs. Il doit remplacer la prison historique de Caen, aujourd'hui en état de grande insalubrité. Sa mise en activité est prévue pour le premier trimestre 2023, et doit permettre d'accueillir 551 détenus. Visite du chantier en vidéo. "

     

    https://www.youtube.com/watch?v=-WX1X199Bvc&t=200s


    votre commentaire
  •  Un article extrait du site actu.fr du 26 Juin 2021 sur https://actu.fr/normandie/ifs_14341/foret-d-ifs-bientot-un-diagnostic-pour-devenir-une-foret-de-plaisance_42931713.html

     

    Forêt d'Ifs : bientôt un diagnostic pour devenir une forêt de plaisance

         Un diagnostic va être opéré cet été dans deux parcelles de la forêt d'Ifs. À terme, l'objectif est de devenir une forêt de plaisance, d'ici 30 à 50 ans.

     

     

     

     

    Michel Geslot, agent communal dédié à la forêt, Alexandra Couvry, encadrante à Ifs pour Caen la Mer, Jean-François Gautier, gestionnaire de forêt Caen La Mer, et Yann Druet, maire-adjoint à Ifs, composent le groupe en charge du diagnostic de la forêt. (©Liberté le bonhomme libre)

     

         Cet été, près de Caen (Calvados), des agents de la ville d’Ifs et de Caen la Mer procéderont au diagnostic et au marquage d’arbres sur deux parcelles de la forêt d’Ifs.

     

    Passer d’une forêt de coupe à une forêt de plaisance d’ici 30 à 50 ans

     

         Ils rendront un rapport d’expertise fin septembre avec l’objectif de passer d’une forêt de coupe à une forêt de plaisance, d’ici 30 à 50 ans.

     

         La forêt a été plantée il y a 32 ans avec une belle diversité d'essences mais à la manière de l'époque : aligner pour faciliter les coupes et obtenir le plus de bois possible. Aujourd'hui, les arbres, trop serrés, poussent en hauteur et ne laissent passer ni assez de lumière ni assez de pluie vers le sol. Cette canopée trop dense limite l'amplitude thermique indispensable au développement du sous-bois et de sa biodiversité.

    Yann Druet, maire adjoint et ingénieur en génie rural

     

    40 000 arbres

     

         La forêt comptant 40 000 arbres d’une quinzaine d’essences différentes, le groupe d’experts s’est limité à deux parcelles de mélèzes et de hêtres pour commencer son travail cet été. Après un comptage et un diagnostic sanitaire et biologique des parcelles, ils marqueront les arbres, notamment ceux à préserver pour leur intérêt biologique, faunistique ou floristique

     

         « Dans une forêt en bonne santé, il y a de la vie à tous les étages, jusqu’en sous-sol », reprend Yann Druet. « Lorsqu’on coupe pour éclaircir, on laisse les branches se décomposer et nourrir le sol. Plus le système est complexe, plus il vit. Mais attention : le temps de l’homme n’est pas celui de la forêt : obtenir une forêt de plaisance est une stratégie à 30 voire à 50 ans. Même si nous pouvons dès aujourd’hui attribuer des noms aux allées de la forêt, organiser des concerts de musique buissonnière au milieu des arbres…

         J’ai plein d’idées ! » Actu.fr


    votre commentaire
  • Un article extrait du site Liberté-Le bonhomme Libre du 6 Juin 2021 : https://actu.fr/normandie/ifs_14341/une-haie-bordiere-d-avant-guerre-renait-a-ifs_42141118.html

     

    Une haie bordière d'avant-guerre renaît à Ifs

     

    Une haie bordière datant d'avant la Seconde Guerre mondiale a été découverte à Ifs Bras, au sud de Caen (Calvados). Au grand bonheur de riverains.

     

    Environnemental'IFS : une haie bordièreEnvironnemental'IFS : une haie bordière

     

    Pascal Esnouf, Yann Druet, Philippe Girondel et Etienne Dorey se mobilisent pour faire émerger une haie coupe-vent en bordure du chemin du Chapeau Rouge à Ifs Bras. (©Liberté le bonhomme libre)

     

         « Je promène mon chien Wafoo ici tous les jours », lance Yann Druet, riverain du chemin du Chapeau Rouge, à Ifs Bras, au sud de Caen (Calvados). « En bordure du chemin et d’un champ d’orge, dans les herbes, je vois depuis deux ans émerger de petits arbustes. »

         Il n’en fallait pas plus pour éveiller la curiosité de cet adjoint au maire en charge de l’environnement.

         C'est une ancienne haie bordière. D'après des photos aériennes, elle existait avant la Seconde Guerre mondiale. Les combats et les chars de l'opération Goodwood l'ont bien abîmée mais c'est surtout le remembrement du début des années 1970 qui l'a fait disparaître. Aujourd'hui, grâce à l'allégement des pratiques agricoles et à la limitation de l'usage des pesticides, on voit globalement la nature renaître.

    Environnemental'IFS : une haie bordièreEnvironnemental'IFS : une haie bordière

     

    Yann Druet protège un arbuste à l’aide d’un grillage fin en plastique fixé sur un tuteur.

     

    Une haie coupe-vent de 1,1 km 

     

         Avec l’accord du propriétaire du champ et des riverains, Yann Druet, Pascal Esnouf, maire adjoint, Philippe Girondel et Étienne Dorey, conseillers municipaux délégués, ont décidé de protéger cette haie coupe-vent longue de 1,1 km.

         « Les jeunes pousses intéressent les animaux des environs. On trouve des faisans, des perdreaux, des lièvres, des sangliers mais surtout une horde d’une douzaine de chevreuils. Alors nous entourons les arbustes d’un filet en plastique fixé sur un tuteur. Dans quelques années, ces noyers, noisetiers, charmes, cynorhodons et alyssum constitueront un refuge pour la biodiversité. » Actu.fr


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique