• Accueil

    Accueil

     

    La commune de Ifs est située à l'entrée de la plaine de Caen, dans le département du Calvados en région Normandie. Son centre (mairie-église) est à 5,5 km au sud du centre-ville de Caen, préfecture du département du Calvados et ancienne préfecture de la région Basse-Normandie. Ifs a connu un véritable boom démographique ces dernières années : alors qu'elle comptait 1 791 habitant/e/s en 1962, elle atteint, au dernier recensement de 2017, 11 562 habitant/e/s nommé/e/s les Ifois et les Ifoises. La ville est desservie par la ligne A du tramway de Caen. Le boulevard périphérique sud de Caen et la route nationale 158 (A88) traversent la commune. La forêt de 32 hectares plantée en 1991 est devenue le lieu de promenade favori des Ifois. Elle a été désignée en 2011 comme le centre du département du Calvados (barycentre).

     

    Une Compilation d'éléments monographiques sur la ville d'Ifs (Calvados ) 

    AccueilAccueilAccueilAccueil

      Accueil 

    BONJOUR et BIENVENU sur ce BLOG !

       Comme certains blogs, celui-ci est construit "à l'envers", les pages les plus anciennes sont à la fin (les numéros des pages sont tout en bas de cette page). Cela permet d'accéder directement aux derniers articles. Ce blog se compose pour l'instant de 100 pages contenant des articles, certes en vrac, mais dont les liens et les sources sont toujours indiqués dans le respect des personnes et des médias à l'initiative des documents.

    N'hésitez pas, après chaque article ou rubrique, à laisser des commentaires, des corrections, des précisions ou des critiques : pour cela, cliquez sur "commentaire" à la suite de chaque article. J'en tiendrai compte pour améliorer ce blog, merci et bonne découverte ! Giloudifs   

     

    AccueilAccueil

  • Une piscinoire dans la forêt d'Ifs  Un article extrait de la revue de la Société Ichtyologique Normande du 1er avril 2019 : http://il-etait-ifois.eklablog.com/une-piscinoire-dans-la-foret-d-ifs-a161691656

    Une nouvelle installation de loisirs va voir le jour à Ifs : une piscinoire

     

    Une piscinoire dans la forêt d'IfsUne piscinoire dans la forêt d'Ifs

     

         C’est une conséquence relativement contre-intuitive du réchauffement climatique : il pourrait rendre les hivers plus rudes.  C’est en tout cas ce qu’affirme une étude publiée récemment dans la revue Nature par un groupe de scientifiques américains et canadiens dirigés par Judah Cohen, chercheur au MIT.

         Paradoxalement, les étés vont devenir plus chauds. Ainsi, en France, l'été 2018 a été marqué par la persistance quasi continue de températures supérieures aux valeurs saisonnières et par une vague de chaleur qui a concerné l'ensemble du pays du 24 juillet au 8 août. Face à ces changements climatiques, les élu/e/s de la commune ont réfléchi aux adaptations futures que devra faire la ville. Au cours d'intenses réflexions, l'idée a germé d'implanter prochainement une piscinoire dans la Grande clairière de sa forêt communale.

     

    Une piscinoire dans la forêt d'IfsUne piscinoire dans la forêt d'Ifs

     

    Une piscinoire ? Qu'est-ce que c'est ?

     

         C'est un bassin d'évolution, un miroir d'eau, dont l'eau reste à un niveau assez bas et dont la fonction est double. Agrémentée de jets d'eau et de brumisateurs, la piscinoire permet de se rafraichir l'été et de se détendre en famille ; l'hiver venu, elle servira de patinoire pour les amateurs des sports de glisse.

     

    Des contraintes techniques

     

         Julien Laumonnier, chef de projet apporte ces précisions : « Ce miroir d’eau sera composé selon un calepinage alternant 2 000 dalles de granit grises et 2 750 noires. Ce revêtement accueille une lame d’eau de 2 cm. Nous nous sommes fixé une tolérance de plus ou moins 10 mm et au final, l’entreprise a garanti 5 mm, précise-t'il. Car ce tapis doit être « réglé au millimètre » pour accueillir une lame d’eau de 2 cm. Il reposera sur véritable millefeuille avec 4 cm de mortier, une étanchéité, 25 cm de gros béton, une dalle de béton armé de 25 cm, des longrines et des poteaux pour garantir un vide sanitaire de 1,5 m sur les 2/3 de l’emprise du miroir. »

     

    Une piscinoire dans la forêt d'IfsUne piscinoire dans la forêt d'IfsUne piscinoire dans la forêt d'Ifs

     

     

         Un bâtiment hébergeant un local technique, des sanitaires et des vestiaires sera construit avec un local annexe où des patins à glace pourront être loués l'hiver et des jeux d'eau l'été : planches de surf, palmes, tubas, canards en plastique, bouées, etc.... Un éclairage nocturne pourrait être également installé pour prolonger les soirées d'hiver comme d'été.

    Une piscinoire dans la forêt d'Ifs     Quelques habitant/e/s de la commune interrogé/e/s se sont montré/e/s entousiastes pour ce projet et annoncent déjà leur intention d'utiliser pleinement cette nouvelle installation. Pour agrémenter le lieu, il serait également possible d'y déverser quelques poissons d'eau douce. Gageons donc que ce nouvel équipement aura la faveur des Ifois/es et, plus particulièrement, des enfants ! » GP


    1 commentaire
  •  

    Un nouveau gymnase à IfsUn article extrait du site Actu.fr du 29 mars 2019 https://actu.fr/normandie/ifs_14341/sud-caen-nouveau-gymnase-difs-va-bientot-sortir-terre_22582542.html

    "Sud de Caen : le nouveau gymnase d’Ifs va bientôt sortir de terre

    En manque d'infrastructures sportives, la Ville d'Ifs, près de Caen, va créer un nouveau gymnase de 2.400 m². Les travaux doivent débuter dans la première quinzaine de mai 2019.

     

    Le chantier du futur gymnase d’Ifs doit débuter au mois de mai. La livraison est prévue à l’été 2020 pour une utilisation à la rentrée 2020.

     

         A Ifs, près de Caen (Calvados), le gymnase Obric datant des années 1980 et le gymnase Senghor construit dans les années 2000 ne répondent plus aux demandes croissantes de la commune, où la population a depuis augmenté de 20 % pour atteindre près de 12 000 habitants.

    « Un projet ambitieux et nécessaire »

         La ville gagne de la population tous les ans et nous avons fait le constat d’un manque d’équipement sportif pour offrir des créneaux suffisants aux clubs sportifs, aux associations et aux écoles, précise le maire Michel Patard-Legendre.

         En effet, la municipalité ifoise doit louer chaque année des créneaux dans les gymnases du lycée Rabelais et du collège Hawking (ex-Pagnol), notamment pour son club de basket, pour une enveloppe de 10.000 €.

         La Ville d’Ifs a donc pris la décision de construire un gymnase omnisports au sein du complexe sportif Mendès-France, à côté des terrains de foot annexes, à la place du city-stade, entre Chronodrive, l’hôtel Kyriad, le périphérique et l’emplacement du cirque Borsberg l’hiver.

     

    Le futur gymnase omnisports ifois sera construit au sein du complexe sportif Mendès-France, à côté des terrains de foot annexes, à la place du city-stade, entre Chronodrive, l’hôtel Kyriad et le périphérique. (©Grégory Maucorps/Liberté le bonhomme libre)

     

    Ouvert à d’autres communes du Plateau sud

         Le nouveau gymnase de 2.400 m² permettra la pratique du basket, du badminton, du handball et du volley-ball. Une salle de boxe de 175 m² avec vestiaires et sanitaires est également prévue, ainsi qu’une tribune de 300 places pour accueillir du public.

         Cet équipement moderne pourra accueillir des compétitions nationales de basket ou de badminton, c’est pourquoi nous avons choisi de construire 9 terrains de badminton, ce qui est une nécessité.

         Le gymnase a d’ailleurs été balisé par la Région Normandie comme l’un des équipements pouvant servir de base arrière en vue des Jeux Olympiques de 2024 qui se dérouleront à Paris. Le futur gymnase ifois ouvrira également des créneaux à d’autres communes du Plateau sud de Caen. La commune de Garcelles-Secqueville avait fait savoir son intérêt il y a plusieurs mois.

         Il y a un déficit d’équipements sportifs sur le sud de la Communauté urbaine, c’est pourquoi on a la volonté de laisser de la place à nos voisins.

    Livraison à l’été 2020

         Lundi 25 mars 2019, lors du conseil municipal, les élus ifois ont voté l’attribution des marchés publics concernant les travaux du gymnase. Treize des quatorze lots attribués l’ont été à des entreprises normandes, dont huit de Caen la mer et deux d’Ifs.

         Pour un maire, c’est toujours une bonne nouvelle de donner du travail à des entreprises locales, c’est une satisfaction, souligne Michel Patard-Legendre.

         Retardé de six mois à cause d’un problème sur l’attribution de la maîtrise d’œuvre, le chantier devrait débuter dans la première quinzaine du mois de mai. La livraison est, elle, programmée pour l’été 2020 afin que les clubs, les associations et les écoliers puissent en profiter à la rentrée 2020.» Actu.fr

    ------------------------------------------------

    Un article extrait du site Ouest-France du 26 avril 2019 sur : https://www.ouest-france.fr/normandie/caen-14000/ifs-le-gymnase-sera-pret-pour-septembre-2020-6324648

    Un nouveau gymnase à Ifs

    Une vingtaine d’habitants ont participé à la réunion publique de présentation du futur gymnase. | OUEST-FRANCE

    Ifs. Le gymnase sera prêt pour septembre 2020

    Mercredi 24 avril 2019, la Ville d’Ifs (Calvados) a présenté son projet de construction d’une nouvelle structure omnisports aux Ifois et associations. Les travaux, qui démarrent cet été, vont durer douze mois.

    Pourquoi ? Comment ?

    Pourquoi la Ville construit un second gymnase ?

         « Quand nous avons été élus en 2014, on a constaté un manque d’équipements sportifs dans la commune. La volonté de l’équipe municipale est de faire d’Ifs une ville dynamique et de sports pour tous, en loisirs et compétition », affirme le maire, Michel Patard-Legendre. Les objectifs du futur gymnase seront donc de développer les pratiques sportives dans la commune et satisfaire toutes les demandes des associations sportives, écoles et collèges. « Des créneaux étaient loués auprès d’autres gymnases. » Il permettra aussi de répondre aux besoins relatifs aux compétitions sportives de haut niveau. « L’équipement est déjà présélectionné comme base arrière pour les Jeux Olympiques de 2024. »

    Où sera-t-il édifié ?

         Le projet verra le jour sur l’extension du complexe sportif Pierre-Mendès-France, à proximité du périphérique, des pistes cyclables, des arrêts de bus et du tram. L’actuel city stade sera retiré. Mais, une aire d’évolution sportive sera construite à côté du collège Senghor cette année. « L’implantation a été réfléchie. L’équipement sera positionné suffisamment en retrait , au pied de la butte, pour permettre au cirque Borsberg de continuer de s’installer chaque fin d’année », explique le maire. Par ailleurs, un espace est réservé en cas d’extension et deux réserves d’eau fermées seront aménagées à l’arrière pour récupérer l’eau pluviale du toit.

    Pour quel montant ?

         Le coût de l’opération s’élève à 3 600 000 €, financé par différents acteurs. L’État, le conseil régional et le conseil départemental, à hauteur respectivement de 250 000 €, 640 000 € et 300 000 €. La commune d’Ifs paye 1 200 000 €, soit un tiers du budget total des travaux. Caen-la-Mer participe également en versant le même montant, « car c’est un équipement complémentaire sur le sud de la communauté urbaine. Il sera ouvert à nos communes voisines », indique le maire. Avec des marchés attribués à dix entreprises de Caen-la-Mer, trois Ifoises et treize autres normandes, il se réjouit que « le projet profite à notre bassin d’emploi. 525 heures d’insertion sont aussi prévues sur ce chantier. »

    Quelles seront les caractéristiques du gymnase ?

         « Le bâtiment de 11 mètres de haut et d’une surface totale d’environ 2 000 m² bénéficiera de quarante places de parking goudronnées et d’un circuit piétonnier pour accéder en sécurité à un parvis végétalisé », précise Sylvie Royer, l’architecte du projet. Le hall d’entrée offrira un accès direct à une salle de boxe de 180 m² avec ses propres sanitaires, un espace convivialité de 100 m² avec terrasse, la buvette et aux 300 places assises en tribune avec l’espace presse et ses boxs de stockage du matériel. « La largeur des portes sera de 1,10 mètre pour l’accessibilité des licenciés en handisport. » Il y aura une infirmerie avec des sanitaires pour les contrôles antidopage.

         La grande salle sera dotée de neuf terrains de badminton, trois de volley, un de basket et un de handball. Des lumières zénithales seront installées au plafond pour avoir un éclairage naturel sans contre-jour, alors que deux rampes de luminaires sur les côtés du grand terrain donneront un éclairage artificiel. « Le bâtiment sera chauffé au gaz par le sol, sauf la salle de boxe par le plafond, pour ne jamais avoir de condensation. » OF 26/04/19


    votre commentaire
  •      Paul-José Gosselin, né en 1935 à Mont-Saint-Aignan, est un artiste installé à Saint-Vaast-la-Hougue depuis plus de 50 ans. Il y a ouvert son atelier et son musée y présente son oeuvre depuis 1992. L'artiste a réalisé tous sortes de travaux d'art : illustrations, décors, fresques, mosaïques, vitraux, sculptures, restauration de tableaux...

         Entre 1977 et 1981, il a réalisé des oeuvres décoratives (le "1 % artistique"*) dans différents groupes scolaires dont une à l'école "Jacques Prévert" d'Ifs dont les locaux sont aujourd'hui affectés aux associations de la commune... On trouve ainsi un grand panneau décoratif dédié à Jacques Prévert dans le hall de ce bâtiment. Voir ci-dessous :

     

    Hommage à Jacques Prévert Hommage à Jacques Prévert Hommage à Jacques Prévert

    NOTE : * Le 1% artistique » est une procédure spécifique de commande d’œuvres à des artistes qui s'impose à l’État, à ses établissements publics et aux collectivités territoriales.


    votre commentaire
  • Prison d'IFS suite...Un article extrait du site actu.fr du 23 janvier 2019 sur https://actu.fr/normandie/ifs_14341/pres-caen-ressemblera-future-prison-difs-2_21005720.html

      « EN IMAGES. Près de Caen : à quoi ressemblera la future prison d’Ifs ?

    Un nouveau visuel de la prison d'Ifs, près de Caen, vient d'être dévoilé. Une réunion publique pour les habitants est prévue le 29 janvier pour présenter le projet global.

     

    Un nouveau visuel de la future maison d’arrêt d’Ifs, près de Caen, vient d’être dévoilé : il s’agit de la porte d’entrée et des espaces extérieures. Le projet global sera présenté aux habitants le 29 janvier à 18h à la salle Mitterand. (©APIJ)

     

          Un nouveau visuel de la future prison d’Ifs, près de Caen (Calvados), vient d’être dévoilé ce mercredi 23 janvier 2019. 

          Une réunion publique est programmée le mardi 29 janvier 2019 à 18h, à la salle François-Mitterand, dans le bourg d’Ifs sur le sujet. Elle est ouverte à tous les habitants concernés ou intéressés par le sujet. A cette occasion, le projet global sera dévoilé, ainsi que d’autres visuels de la future prison.

    « Comme elle s’y était engagée, l’Agence Publique pour l’Immobilier de la Justice (APIJ) vient présenter au public le projet architectural de la Maison d’arrêt qui sera construite à Ifs, ainsi que le groupement conception-réalisation qui travaille sur ce projet, dévoile la municipalité ifoise.

     

    Ce premier visuel de la future prison d’Ifs avait été dévoilé mi-octobre 2018. (©APIJ)

     

    Début des travaux au second semestre 2020

     

          Une attention particulière a été portée à l’insertion du bâtiment dans son environnement. L’établissement de sûreté adaptée ne comportera pas de mirador, rappelle la municipalité.

          L’établissement disposera de 551 places, dont un quartier pour mineurs et un quartier femmes. 350 personnels pénitentiaires y travailleront chaque jour, aux côtés de 50 autres personnels (enseignants, soignants..). L’enquête publique devrait débuter au printemps et le permis de construire être déposé cet été.

          La construction de la maison d’arrêt, pour les courtes peines et les personnes en attente de jugement, démarrera au second semestre 2020 pour une ouverture prévue fin 2022. » Actu.fr

    -----------------------------------------------------------------------------------------------

    L'"apaisante prison" d'IFS suite...  Un article extrait du site France3 normandie par Pierre-Marie Puaud du 30/01/2019 sur https://france3-regions.francetvinfo.fr/normandie/calvados/caen/prison-presentation-nouvelle-maison-arret-caen-1616187.html

     

    "Prison : présentation de la nouvelle maison d'arrêt de Caen

    Prison d'IFS suite...

     L'esquisse de la future maison d'arrêt de Caen / © Architecture-Studio / Artelia / France 3 Normandie

     

    L'établissement pourra accueillir jusqu'à 550 détenus à partir de la fin de l'année 2022. L'administration pénitentiaire a voulu des bâtiments "apaisants".

     

    C'est une des dernières terres à blé et à betterave qui n'avait pas encore été engloutie par l'urbanisation dans ce secteur. Les herbes folles ont envahi la parcelle depuis que l'agriculteur a cessé de l'exploiter. L'administration pénitentiaire a jeté son dévolu sur ce terrain jouxte l'entrepos frigorifique de Système U et la zone Object'Ifs sud. Le périphérique de Caen est à deux pas. Les premières habitations sont assez éloignées. "Il y aura peu de nuisance pour les habitants" se rassure Michel Patard-Legendre, le maire d'Ifs.

    Prison d'IFS suite...

     Le terrain choisi pour accueillir la nouvelle maison d'arrêt est situé sur la commune d'Ifs près du périphérique sud de Caen / © APIJ / France 3 Normandie

     

    Pas de mirador, des espaces verts : cette maison d'arrêt promet d'être "apaisante"...

     

    Si le calendrier est respecté, les travaux débuteront dès le second semestre 2020. L'administration pénitentiaire table sur une ouverture de ce nouvel établissement à la fin de l'année 2022. Le ministère de la justice va investir ici 90 M€ pour faire sortir de terre une prison de nouvelle génération. "L'actuelle maison d'arrêt de Caen a ouvert ses portes en 1904. C'est un modèle hérité du XIXe siècle, avec de très grands bâtiments, explique Sylvier Sauvage, la responsable du programme à l'Agence Immobilière de la Justice. Nous avons aujourd'hui un plan éclaté avec, à l'intérieur de l'enceinte, les quartiers d'hebergement, les parloirs, le greffe. Il y a plusieurs bâtiments et des espaces verts, des espaces d'aération".
    "La réinsertion est au coeur de ce projet", ajoute l'administration pénitentiaire. L'établissement comprendra un espace d'enseignement, une plateforme technologique et socioculturelle, des ateliers de production et de formation, et un pôle de préparation à la sortie. Les bâtiments ont été pensés en conséquence : les architectes ont voulu privilégier "l'humanité des lieux" avec "des cours de promenades offrant des vues sur l'extérieur" et des cellules où l'ambiance sera "apaisante". Pour autant que cela soit possible dans une prison." Fr3 - 
    Pierre-Marie Puaud -

     intervenants : Sylvie Sauvage, responsable de projet à l'administration pénitentiaire, et Michel Patard-Legendre, maire d'Ifs.
    Reportage de PM Puaud et Cyril Duponchel.

    ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Prison d'IFS suite...Un article extrait du site Actu.fr Liberté Caen du 1er février 2019 sur https://actu.fr/normandie/ifs_14341/en-images-decouvrez-nouveaux-visuels-linterieur-la-future-prison-caen_21202711.html

    « EN IMAGES. Découvrez les nouveaux visuels de l’intérieur de la future prison de Caen

    Le projet de la future maison d'arrêt de Caen (Calvados), implantée à Ifs, a été présenté aux habitants mardi 29 janvier 2019. De nouveaux visuels de la prison ont été dévoilés.

    "L'apaisante prison" d'IFS suite...

    Vue d’une cellule individuelle de la future prison de Caen, située à Ifs (Calvados), d’environ 10,5 m2 avec une douche sur la gauche. (©Apij)

    Le projet de la future maison d’arrêt de Caen, située à Ifs (Calvados), au sud de l’agglomération caennaise, a été présenté aux habitants ce mardi 29 janvier 2019. Des visuels de l’intérieur et de l’extérieur du futur établissement ont été dévoilés à cette occasion.

    La maison d’arrêt actuelle date de 1904

    L’actuelle maison d’arrêt de Caen, pour les courtes peines et les personnes en attente de jugement, date de 1904.

    Ses caractéristiques ne répondent plus aux prises en charge modernes, précise Jean-Marie Landais, directeur de la maison d’arrêt.

    "L'apaisante prison" d'IFS suite...

    Vue d’une cour de promenade de la future maison d’arrêt de Caen (Calvados) avec espaces végétalisées et zones d’activités. (©Apij)

    En juin 2015, le Premier ministre de l’époque Manuel Valls avait annoncé sa reconstruction à Ifs. Depuis, le projet s’est affiné et l’équipe d’architectes et de construction vient d’être choisie par l’Agence publique pour l’immobilier de la justice (Apij), porteur du projet qui agit au nom du ministère de la Justice.

    Cette reconstruction a été décidée au vu de la surpopulation carcérale et des problèmes fonctionnels et de sécurité, souligne Sylvie Sauvage, directrice de programme à l’Apij.

    Actuellement, la maison d’arrêt de Caen compte 415 détenus pour 269 places dans les quartiers d’hommes, de femmes et mineurs.

    "L'apaisante prison" d'IFS suite...

    La cour d’honneur pour accéder aux bâtiments administratifs et aux parloirs de la future maison d’arrêt d’Ifs. (©Apij)

    Des cellules individuelles de 10,5 m2

    La future prison d’Ifs comprendra 551 places, dont une quarantaine pour le quartier de femmes et 15 pour le quartier des mineurs (13-18 ans). Trois bâtiments d’hébergement pour les hommes en R + 4, soit au maximum de 17 mètres de haut, seront créés au cœur de l’enceinte. L’un d’entre eux sera un bâtiment sur « régime de confiance ».

    Les bâtiments pour les femmes et les mineurs seront en revanche plus bas. Les cellules de ces hébergements seront individuelles, d’une taille d’environ 10,5 m², avec une salle de bains dans chacune. « Il y aura possibilité de doubler certaines cellules », indique l’Apij. (...) » Liberté Caen par Grégory Maucorps

    "L'apaisante prison" d'IFS suite...

    Le bâtiment du personnel pénitentiaire, en dehors de l’enceinte de la future maison d’arrêt d’Ifs. (©Apij)


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique