•  " La nouvelle prison de Caen sort de terre

     

     

          Le nouveau centre pénitentiaire de Caen est actuellement en construction dans la zone d'activités Object'Ifs sud, sur la commune d’Ifs. Il doit remplacer la prison historique de Caen, aujourd'hui en état de grande insalubrité. Sa mise en activité est prévue pour le premier trimestre 2023, et doit permettre d'accueillir 551 détenus. Visite du chantier en vidéo. "

     

    https://www.youtube.com/watch?v=-WX1X199Bvc&t=200s


    votre commentaire
  •  Un article extrait du site actu.fr du 26 Juin 2021 sur https://actu.fr/normandie/ifs_14341/foret-d-ifs-bientot-un-diagnostic-pour-devenir-une-foret-de-plaisance_42931713.html

     

    Forêt d'Ifs : bientôt un diagnostic pour devenir une forêt de plaisance

         Un diagnostic va être opéré cet été dans deux parcelles de la forêt d'Ifs. À terme, l'objectif est de devenir une forêt de plaisance, d'ici 30 à 50 ans.

     

     

     

     

    Michel Geslot, agent communal dédié à la forêt, Alexandra Couvry, encadrante à Ifs pour Caen la Mer, Jean-François Gautier, gestionnaire de forêt Caen La Mer, et Yann Druet, maire-adjoint à Ifs, composent le groupe en charge du diagnostic de la forêt. (©Liberté le bonhomme libre)

     

         Cet été, près de Caen (Calvados), des agents de la ville d’Ifs et de Caen la Mer procéderont au diagnostic et au marquage d’arbres sur deux parcelles de la forêt d’Ifs.

     

    Passer d’une forêt de coupe à une forêt de plaisance d’ici 30 à 50 ans

     

         Ils rendront un rapport d’expertise fin septembre avec l’objectif de passer d’une forêt de coupe à une forêt de plaisance, d’ici 30 à 50 ans.

     

         La forêt a été plantée il y a 32 ans avec une belle diversité d'essences mais à la manière de l'époque : aligner pour faciliter les coupes et obtenir le plus de bois possible. Aujourd'hui, les arbres, trop serrés, poussent en hauteur et ne laissent passer ni assez de lumière ni assez de pluie vers le sol. Cette canopée trop dense limite l'amplitude thermique indispensable au développement du sous-bois et de sa biodiversité.

    Yann Druet, maire adjoint et ingénieur en génie rural

     

    40 000 arbres

     

         La forêt comptant 40 000 arbres d’une quinzaine d’essences différentes, le groupe d’experts s’est limité à deux parcelles de mélèzes et de hêtres pour commencer son travail cet été. Après un comptage et un diagnostic sanitaire et biologique des parcelles, ils marqueront les arbres, notamment ceux à préserver pour leur intérêt biologique, faunistique ou floristique

     

         « Dans une forêt en bonne santé, il y a de la vie à tous les étages, jusqu’en sous-sol », reprend Yann Druet. « Lorsqu’on coupe pour éclaircir, on laisse les branches se décomposer et nourrir le sol. Plus le système est complexe, plus il vit. Mais attention : le temps de l’homme n’est pas celui de la forêt : obtenir une forêt de plaisance est une stratégie à 30 voire à 50 ans. Même si nous pouvons dès aujourd’hui attribuer des noms aux allées de la forêt, organiser des concerts de musique buissonnière au milieu des arbres…

         J’ai plein d’idées ! » Actu.fr


    votre commentaire
  • Un article extrait du site Liberté-Le bonhomme Libre du 6 Juin 2021 : https://actu.fr/normandie/ifs_14341/une-haie-bordiere-d-avant-guerre-renait-a-ifs_42141118.html

     

    Une haie bordière d'avant-guerre renaît à Ifs

     

    Une haie bordière datant d'avant la Seconde Guerre mondiale a été découverte à Ifs Bras, au sud de Caen (Calvados). Au grand bonheur de riverains.

     

    Environnemental'IFS : une haie bordièreEnvironnemental'IFS : une haie bordière

     

    Pascal Esnouf, Yann Druet, Philippe Girondel et Etienne Dorey se mobilisent pour faire émerger une haie coupe-vent en bordure du chemin du Chapeau Rouge à Ifs Bras. (©Liberté le bonhomme libre)

     

         « Je promène mon chien Wafoo ici tous les jours », lance Yann Druet, riverain du chemin du Chapeau Rouge, à Ifs Bras, au sud de Caen (Calvados). « En bordure du chemin et d’un champ d’orge, dans les herbes, je vois depuis deux ans émerger de petits arbustes. »

         Il n’en fallait pas plus pour éveiller la curiosité de cet adjoint au maire en charge de l’environnement.

         C'est une ancienne haie bordière. D'après des photos aériennes, elle existait avant la Seconde Guerre mondiale. Les combats et les chars de l'opération Goodwood l'ont bien abîmée mais c'est surtout le remembrement du début des années 1970 qui l'a fait disparaître. Aujourd'hui, grâce à l'allégement des pratiques agricoles et à la limitation de l'usage des pesticides, on voit globalement la nature renaître.

    Environnemental'IFS : une haie bordièreEnvironnemental'IFS : une haie bordière

     

    Yann Druet protège un arbuste à l’aide d’un grillage fin en plastique fixé sur un tuteur.

     

    Une haie coupe-vent de 1,1 km 

     

         Avec l’accord du propriétaire du champ et des riverains, Yann Druet, Pascal Esnouf, maire adjoint, Philippe Girondel et Étienne Dorey, conseillers municipaux délégués, ont décidé de protéger cette haie coupe-vent longue de 1,1 km.

         « Les jeunes pousses intéressent les animaux des environs. On trouve des faisans, des perdreaux, des lièvres, des sangliers mais surtout une horde d’une douzaine de chevreuils. Alors nous entourons les arbustes d’un filet en plastique fixé sur un tuteur. Dans quelques années, ces noyers, noisetiers, charmes, cynorhodons et alyssum constitueront un refuge pour la biodiversité. » Actu.fr


    votre commentaire
  •  Un article du site Actu.fr par Grégory Maucorps publié le 20 Mars 2021 sur https://actu.fr/normandie/ifs_14341/construction-de-150-logements-un-quartier-en-mutation-entre-ifs-et-caen_40330960.html

     

    " Construction de 150 logements : un quartier en mutation entre Ifs et Caen

         Plusieurs démolitions vont intervenir à Ifs, le long de la route de Falaise, entre mars et septembre. Ces opérations vont permettre la création de 150 nouveaux logements.

     

    Construct'IFS : 150 logements, rue de FalaiseConstruct'IFS : 150 logements, rue de Falaise

     

    L’ancienne boulangerie du Moulin des pierres va prochainement être détruite, le long de la route de Falaise à Ifs. A la place, c’est un projet de 82 logements qui va voir le jour. (©Grégory Maucorps/Liberté le bonhomme libre)

     

         Un nouveau quartier se dessine petit à petit en entrée de ville d‘Ifs (Calvados), au nord de la commune, en face du collège Guillaume-de-Normandie et du quartier caennais de la Guérinière. Le long de la route de Falaise, nous sommes d’un côté à Ifs et de l’autre à Caen.

     

    En projet depuis 2002

     

         Initié en 2002 et déclaré d’intérêt communautaire en 2004, ce projet de nouveau quartier ifois aura mis deux décennies à se décanter dans sa globalité.

     

         En matière d'urbanisme, il faut avoir une vision et réussir à la porter sur le long terme, et c'est ce que vous avez réussi à faire ici. Jean-Philippe Vennin, secrétaire général de la préfecture du Calvados

     

         Maire d’Ifs depuis 2014, Michel Patard-Legendre a pris le train en marche sur ce dossier de renouvellement urbain de la plaine nord-est d’Ifs. « C’est une opération très longue. Sur le précédent mandat, on avait l’impression que ça bloquait. Ce sont les acquisitions foncières qui sont le plus complexes », sait l’édile ifois.

     

    Construct'IFS : 150 logements, rue de FalaiseConstruct'IFS : 150 logements, rue de Falaise

     

    Les élus sont heureux de voir que le projet de mutation de ce quartier, imaginé en 2002, va enfin arriver à son terme d’ici 2026. (©Grégory Maucorps/Liberté le bonhomme libre)

     

         « Pour réduire les consommations de terres agricoles, l’idée est de reconstruire la ville sur la ville », complète Emmanuel Renard pour la Communauté urbaine Caen la mer. « C’est une opération importante pour Caen la mer ». Coût global de l’opération : 7,7 millions d’euros HT, dont quatre financés par Caen la mer.

     

    Déjà 89 logements construits depuis 2015

     

         Depuis 2015, plusieurs projets sont sortis de terre sur les 400 mètres de distance entre le carrefour de l’Aviation et la rue Aristide-Briand : 89 logements sur trois projets différents (n°1,4 et 5 du plan), des commerces en rez-de-chaussée et un square Yvonne Guégan (n°3).

         Les dernières acquisitions foncières ont été réalisées ces derniers mois, si bien que l’année 2021 marque le coup d’envoi de la dernière ligne droite pour ce quartier qui sera à terme totalement réaménagé. En effet, deux opérations vont débuter prochainement pour la construction de 150 logements au total d’ici 2026. « On vient d’avoir une bonne nouvelle : un recours d’une personne expropriée vient d’être rejeté par la Cour de cassation ». À la fin de l’opération, ce sont près de 240 logements et 1 400 m² de surface commerciale qui auront vu le jour.

     

    Construct'IFS : 150 logements, rue de FalaiseConstruct'IFS : 150 logements, rue de Falaise

     

    Les Nymphéas sont le premier ensemble immobilier construit dans ce quartier en 2015. (©Grégory Maucorps/Liberté le bonhomme libre)

     

    5 bâtiments à démolir en 2021

     

         Le lancement des deux dernières opérations consiste à démolir cinq bâtiments du secteur. La démolition des premiers bâtiments doit débuter cette semaine. Ces deux bâtiments inoccupés sont les anciens locaux du bar de l’Espace et de la boulangerie Tarte d’or, à l’angle des rues de Falaise et du chemin au bœuf. Portés par la Communauté urbaine Caen la mer, ces travaux de démolition doivent durer trois mois.

         À partir du mois d’avril 2021, l’Etablissement public foncier de Normandie (EPFN) va, lui, procéder à la démolition de trois bâtiments, dont il s’est rendu propriétaire pour le compte de Caen la mer. Il y a tout d’abord les anciens locaux de la boulangerie Le Moulin des pierres (qui a déménagé un peu plus loin) et un pavillon situé à l’arrière, qui avait fait office de squat pendant un moment. Ensuite est également concernée la friche commerciale, proche de la rue de l’Aviation, où la biscuiterie Jeannette avait élu domicile un temps, avant son usine rue Charlotte-Corday. Cinq mois de démolition, avec notamment une phase de désamiantage, sont prévus.

     

    Construct'IFS : 150 logements, rue de FalaiseConstruct'IFS : 150 logements, rue de Falaise

     

    Ce bâtiment de l’ex-boulangerie Tarte d’or va être démoli ces prochains jours à Ifs. (©Grégory Maucorps/Liberté le bonhomme libre)

     

    150 nouveaux logements d’ici 2026

     

         Ces projets vont permettre de conclure la restructuration du quartier.

     

         C'est vraiment un soulagement. On sait que ce sont des dossiers très longs. Nous avions une friche, ce n'était pas très beau. On est vraiment content de la tournure, cela va changer la physionomie de notre entrée de ville et le quartier va complètement changer. Michel Patard-Legendre, maire d'Ifs

     

         Situé entre le square Yvonne-Guégan et la résidence des Nymphéas, un projet immobilier de 82 logements (78 logements collectifs et 4 maisons individuelles) est porté par le promoteur Foncim, à l’endroit des anciens locaux de la boulangerie Le Moulin des pierres. Appelé « Les terrasses de Mathilde », ce projet immobilier doit voir son chantier débuter en fin d’année. Les habitants devraient investir leurs logements en 2024. Des activités de type tertiaire (bureaux, médical) sont également prévues.

     

    Construct'IFS : 150 logements, rue de FalaiseConstruct'IFS : 150 logements, rue de Falaise

     

    Le quartier situé le long de la route de Falaise à Ifs va voir l’implantation de 150 nouveaux logements d’ici 2026 (n°7 sur le plan), les autres numéros étant déjà réalisés. (©Caen la mer)

     

         Concernant le projet le plus au nord (bâtiments Tarte d’or et friche commerciale Jeannette), aucun promoteur n’a encore été désigné, mais ce sont environ 70 logements et des commerces en rez-de-chaussée qui sont attendus pour 2026. " Actu.fr


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires