•  

    Petit historique :

     

    Educat'IFS : l'école à Ifs     « Une première maison a été affectée à l'usage d'école gratuite pour les filles par monsieur Ameline Jean-Pierre, curé à Ifs, qui l'avait acquise vers 1830.

         En 1870, cette maison cesse d'être école. Aujourd'hui détruite, elle se trouvait rue de l'église.

         Toujours en 1870, monsieur Dupont Achille, curé d'Ifs (de 1853 à 1872), installe une nouvelle école gratuite, à proximité de la précédente, dans une maison achetée par lui.

    Educat'IFS : l'école à Ifs     Détruite par les bombardements en 1944, cette maison était contigüe à la boulangerie Lainé.

         C'est cette école devenue communale, qui a fonctionné jusqu'à sa destruction par faits de guerre.

         Une école de garçon existait depuis 1852.

     

    La « guerre » entre Ifs et Bras

     

    Educat'IFS : l'école à Ifs      Le 7 août 1930, le Conseil municipal décide de la construction d'une école mixte à Ifs, et non à Bras. A la suite de quoi les conseillers de Bras demandèrent la séparation du hameau de Bras de la commune d'Ifs.

         Le 11 octobre 1930, le Conseil municipal décide de la construction d'un groupe scolaire (et non d'une seule classe). Cette construction aura lieu près du calvaire. A la suite de ce vote, les conseillers de Bras s'engagent à ne plus parler de séparation d'Ifs sous aucune forme. »

    Informations extraites de « Ifs d'hier à aujourd'hui », Bulletin municipal n°5, décembre 1984, Corlet imprimeur.

     

    Educat'IFS : l'école à Ifs     En 2018, la ville d'Ifs possède plusieurs lieux d'enseignement.

    Trois écoles maternelles :

     

    - Ecole maternelle "Paul Fort", au Bourg, rue Camille Saint-Saëns (avril 1976)

    - Ecole maternelle "Pablo Neruda", à la Plaine, boulevard des Violettes (décembre 1979)

    - Ecole matenelle "Jean Vilar", au Hoguet, rue Marivaux

     

    Educat'IFSEducat'IFS

    Ci-dessus : à gauche école maternelle "Paul Fort" ; à droite, école maternelle "Pablo Neruda"

     

    Trois écoles primaires :

     

    Educat'IFS : l'école à Ifs     Il existait une école élémentaire « Jacques Prévert » (1977) contigüe à l'école maternelle « Paul Fort ». Elle a fermé et ses élèves ont été regroupés à l'école élémentaire « Marie Curie » qui a été agrandie. [ci-dessus l"école "Marie Curie" avant son agrandissement]

     

    - Ecole élémentaire "Marie Curie", au Bourg, rue de la République

    - Ecole élémentaire "Jules Verne", à la Plaine, boulevard des Violettes

    - Ecole élémentaire "Jean Vilar", au Hoguet, rue Marivaux

     

    Educat'IFSEducat'IFSEducat'IFS

     

     

     

     

     

    Ci-dessus : à gauche, école "Jules Verne" ; au centre, école "Marie Curie" ; à droite, école "Jean Vilar"

     

    Un collège :

         Le collège "Léopold Sedar Senghor", au Bourg, rue du Roussillon.

     Educat'IFS

         Mis en service en septembre 2004, le collège "Léopold Sédar Senghor" accueille 656 élèves d’Ifs, de Grentheville et de Soliers. Il s’intègre dans la refonte totale des collèges du sud de l’agglomération caennaise : "Guillaume de Normandie" dans le quartier de la Guérinière à Caen et "Guy de Maupassant" à Saint-Martin-de-Fontenay.
          Conçu par l’architecte Barbara Stegner, le nouveau collège d’Ifs a nécessité près de deux ans de travaux : son coût s’élève à 11 millions d'euros. Une fresque, réalisée par l’artiste sénégalais Soly Cisse, en hommage à Léopold Sédar Senghor (1906-2001) et à son œuvre, orne le hall d’accueil du collège : « dans les décombres de la décolonisation, nous avons trouvé un outil merveilleux, la langue française ». Le collège "Léopold Sédar Senghor" d’Ifs est inauguré le 21 mars 2005. M. Doudou Diop Salla, Ambassadeur du Sénégal en France, Anne d’Ornano, Président du conseil général, et Raymond Slama, conseiller général, maire d’Ifs, inaugurent et baptisent le nouveau collège « Léopold Sédar Senghor d’Ifs », en présence de l’épouse de l’illustre homme politique et écrivain sénégalais et de Jean-Baptiste Carpentier, Recteur d’Académie.

         Informations issues de : http://www.cg14.fr/structure/revue-presse/suite.asp?numero=294

     

    Le Campus III, au Hoguet, accueille trois départements de l'I.U.T. de Caen, composante de l'Université de Caen-Basse-Normandie : 

    Educat'IFS

         - Information-communication / option communication d'entreprise et Information-communication / option publicité

         - Informatique / option génie informatique 

         - Réseaux et télécommunications

    Ci-dessous : le nouveau RU (2008)

    Accueil

    Ci-dessus RU, bâtiment universitaire - 2008, Quatr'a (X. Bouffart, J.6L. Leclercq) boulevard Yitzhak Rabin (Le Hoguet) Photo :

    http://www.google.fr/imgres?imgurl=http://archiguide.free.fr/PH/FRA/Cae/IfsRUBatUnivQua.jpg 

     Accueil

    Photo extraite de http://www.google.fr/imgres?imgurl=http://www.mathis.eu/IMG/image/construire-public10-p.jpg

    RESTAURANT UNIVERSITAIRE D'IFS :

    "3 boulevard Yitzhak Rabin - 14123 IFS - Tel : 02 31 52 55 81 - Ouvert du LUNDI au VENDREDI midi de 11h 30 à 13h30

         Ce restaurant s’inscrit dans une structure commune CROUS/Université puisqu’il occupe avec sa cafétéria la plus grande partie du rez- de- chaussée du Centre d’Enseignement multimédia de l’Université. Il est situé à proximité immédiate de l’IUT.

          Dans un cadre moderne et chaleureux, le restaurant d’Ifs propose aux étudiants une cuisine de qualité : entrées variées, viandes, poissons, légumes, rôtisserie , plats du jours pizzas cuites devant vous, assortiments de desserts…" http://www.unicaen.fr/crous/resto_ifs.html


    votre commentaire
  •  Anecdot'IFS : qui s'y frotte, s'y pique...Un article extrait du site actu.fr du 18 septembre 2018 : https://actu.fr/normandie/ifs_14341/pres-caen-braconnier-arrete-13-herissons_18658568.html

     

    « Près de Caen, un braconnier arrêté avec…13 hérissons

    Les policiers de Caen (Calvados) ont arrêté un homme, lundi 17 septembre 2018, alors qu'il braconnait à Ifs. L'individu était en possession de 13 hérissons !

    Anecdot'IFS : qui s'y frotte, s'y pique...Anecdot'IFS : qui s'y frotte, s'y pique...

    Un homme a été arrêté par la police de Caen (Calvados) pour avoir braconné…13 hérissons ! (©Monika Stawowy/Pxhere)

    Anecdot'IFS : qui s'y frotte, s'y pique...La capture de mammifères protégés est un délit. Un homme l’a appris à ses dépens, lundi 17 septembre 2018. 

    Il a été interpellé par la brigade canine du commissariat de police de Caen (Calvados), alors qu’il s’adonnait au braconnage des hérissons, à Ifs !

    Anecdot'IFS : qui s'y frotte, s'y pique...L’homme était en possession de treize insectivores à épines, son chien en tenait encore un dans sa gueule. » Actu.fr


    votre commentaire
  • Plaques de cocher d'IFS     Si vous déambulez dans Ifs, vous remarquerez sans doute les plaques directionnelles anciennes implantées dans deux endroits de la commune : à Ifs-Bourg et à Ifs-Bras. On utilise désormais le mot « plaque de cocher » pour les désigner. Il existe un excellent site d'où sont extraites les informations suivantes qui tente de les recenser en france :

    http://plaquedecocher.fr/

     

         « Le terme Plaque de cocher est un néologisme. Ce terme est né vers 1970 sur internet. Il désigne les plaques et par extension les poteaux avec plaques, directionnels, apposés au bord des voies de communication à partir de 1835, date de la circulaire génératrice de cette signalisation.

         Jusqu’en 1840 les plaques en fonte peinte, les plaques en bois peints, les poteaux en pierre avec lettres gravées ou peintes, les enduits de mortier avec lettres peintes, les plaques en tôle avec lettres peintes, étaient les principaux matériaux utilisés.
         A partir de 1840, les plaques en fonte aves lettres en relief font leur apparition, à partir de 1866 les plaques en zinc laminé. Sans oublier les plaques en lave émaillée. » Extrait de
    http://plaquedecocher.fr/

     

    Plaques de cocher d'IFS Plaques de cocher d'IFS

    Ci-dessus : à gauche, une photo prise rue du Peintre Tournière extraite du site Google Map ; à droite, une photo de Gilloudifs.

     

         « Rue du Peintre Tournières, cette plaque initialement sur le Chemin de Grande Communication N°120 allant  d’ALLEMAGNE à HUBERT FOLIE. Elle date de 1934 / 1935 et sort tout droit des Chantiers Naval Français. Bien finie l’époque ou l’on inscrivait en toutes lettres le début et la fin des voies de communication, comme c’est le cas sur la plaque suivante. Ce qui prévaut est la lisibilité, priorité à l’automobile…. » Extrait de http://plaquedecocher.fr/

     

    Plaques de cocher d'IFS Plaques de cocher d'IFS

    Ci-dessus : deux photos de Gilloudifs montrant la plaque de cocher située à Ifs-Bras, rue du Sieur de Bras.

     

         « Rue du Sieur de Bras, sur ce bâtiment qui ne date pas d’hier, une plaque située sur le CGC N°7, mais ayant près d’un siècle d’écart avec la précédente. Elle se situait à Bras, un hameau ayant intégré la commune d’Ifs en juste après la révolution. » Extrait de http://plaquedecocher.fr/


    votre commentaire
  • D'IFS'nosaures : où se situait Ifs au temps des dinosaures ?Un article du 25 juin 2018 extrait du site maville par Ouest France : https://caen.maville.com/actu/actudet_-carte-interactive.-ou-se-situait-votre-ville-au-temps-des-dinosaures-_54028-3475953_actu.Htm

    Carte interactive. Où se situait votre ville au temps des dinosaures ?

         « Où se situait Paris voici 20, 100, 240 ou 700 millions d’années ? Et New York ou Le Caire ? Un ingénieur californien a créé une carte interactive qui vous permet de retrouver l’emplacement de n’importe quelle ville au temps des dinosaures.

    D'IFS'nosaures : où se situait Ifs au temps des dinosaures ?     Voici 240 millions d’années, la France (ou ce qui en tenait lieu) était exactement au centre du monde. Et pour cause : il n’existait alors qu’un seul « super-continent », la Pangée. Et ce qui allait devenir l’Amérique, l’Afrique et l’Eurasie cernaient notre futur hexagone.

    D'IFS'nosaures : où se situait Ifs au temps des dinosaures ?     À cette époque régnaient les énormes dinosaures. Et un grand désordre au sein des continents, qui avaient entamé leur dérive. Fascinant phénomène, qui voit des masses monstrueuses de terre lentement s’éloigner les unes des autres, se rejoindre parfois, pour créer le monde tel que nous le connaissons aujourd’hui.

    Travail de Bénédictin

    D'IFS'nosaures : où se situait Ifs au temps des dinosaures ?     Autant dire qu’il est naturel de se demander où se situaient alors nos pays actuels - et les villes qui les peuplent.

         Un ingénieur californien, Ian Webster, s’est en tout cas posé la question, indique Sciences et Avenir. Et a tenté d’y répondre avec cette carte du globe interactive qui permet de retrouver l’emplacement de Paris ou de New York au fur et à mesure de la dérive des continents. Tapez le nom de la cité qui vous intéresse, puis la période que vous voulez (les premiers dinosaures, les premières fleurs ou les premiers primates) et sa position apparaît.

    D'IFS'nosaures : où se situait Ifs au temps des dinosaures ?     Grâce à ce travail de Bénédictin, vous pouvez remonter jusqu’aux origines de la vie (voici environ 750 millions d’années), puis naviguer au Trias, au Crétacé, au Jurassique ou au Carbonifère. Allez, partez donc vous balader dans l’espace et dans le temps. » Ouest-France.  

    Alors à votre tour, suivez ce lien :

    http://dinosaurpictures.org/ancient-earth#240

    et tapez Ifs dans la case en haut à gauche... Il ne vous reste plus qu'à choisir la période qui vous intéresse en haut pour vous retrouver les pieds dans l'eau ou au temps des dinosaures !... Bonne remontée du temps ! Gilloudifs


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires