• Très réact'IFS

     Sur le site internet de Ouest-France : Archives du mercredi 25-01-2012 :

     http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Le-conseil-municipal-reflechit-a-la-ville-de-demain-_14271-avd-20120125-62116671_actuLocale.Htm

     Réact'IFSRéact'IFSRéact'IFS

    Le conseil municipal réfléchit à la ville de demain - Ifs

     Lundi soir, lors d'un conseil municipal entièrement réservé à cet effet, les élus ont validé le diagnostic nécessaire à la définition des objectifs de la commune. Le Plan local d'urbanisme (PLU) est un rapport de présentation qui comprend un diagnostic territorial et un état initial de l'environnement. Ces deux comptes-rendus permettront de choisir des orientations en terme d'urbanisme, dans le cadre du Projet d'aménagement et de développement durable (PADD).

     Troisième ville de l'agglomération caennaise

     Aujourd'hui, la ville d'Ifs s'étale sur 911 ha (91 100 km²), dont 45 % de terres agricoles. Alors qu'en 1977, environ 141 ha étaient urbanisés, aujourd'hui c'est environ 489 ha qui le sont. En 35 ans, la surface urbanisée a été triplée, réduisant les surfaces agricoles de plus de 300 ha. Cette urbanisation massive de la commune a permis de multiplier les zones d'activités par quatre. Ainsi, on a pu constater une augmentation du nombre de ménages sur le territoire ifois, passant de 726 en 1968 à 4 447 en 2008. 25 % sont locataires dans des logements sociaux.

     Atouts d'une commune en devenir

    La ville a toujours mis en avant la nature, avec l'exemple de sa forêt artificielle qui fête ses 20 ans cette année. Divisée en trois secteurs, le bourg, la plaine et le hameau de bras, la commune d'Ifs possède plusieurs zones d'activités réparties sur le territoire, comme la zone Object'Ifs Sud de 103 ha. S'ajoutent à cela des pôles d'activités multifonctionnels pratiques pour les habitants, comme les Jonquilles, actuellement en réaménagement.

    Pour finir, pour ses 10 822 habitants, Ifs accueille plusieurs équipements scolaires (5 écoles maternelles et primaires, un collège, l'IUT de l'université de Caen, et bientôt un lycée hôtelier), la bibliothèque Victor-Hugo, des équipements culturels, comme l'espace Jean-Vilar, sportifs, et des institutions de services, comme l'Ehpad.

     Quelle ville pour demain ?

    Les élus ont jusqu'en juin pour établir des ambitions, qui seront ou non validées par l'agglomération de Caen-la-Mer. Des projets sont déjà en cours, d'autres viendront. Cependant le maire, Jean-Paul Gauchard a insisté pour que « les élus et les habitants soient les initiateurs de la ville de demain, et non les promoteurs immobiliers ».

    _______________________________

    Sur le site de CaenSavezvous ? en date du 8 février 2012 : http://www.packinformatique.com/caensavezvous/?p=15592

     Réact'IFS Ifs : le maire farouchement opposé aux 6 000 m2 de surface alimentaire prévus dans le projet Inter Ikea accepté par la CDAC

     Vendredi dernier, Jean Paul Gauchard , maire de la commune d’Ifs,  qui accueille une population supérieure à 11 000 âmes, ce qui en fait la sixième  commune du Calvados, a dit son désenchantement après l’annonce faite la veille, de  l’avis favorable accordé par la CDAC (commission départementale d’aménagement  commercial) du nouveau projet présenté par Inter Ikea comprenant notamment une grande surface (qui pourrait être l’enseigne Auchan), soit une surface commerciale  d’environ 6 000 m2. 

     “Cette décision porte atteinte à l’équilibre commercial existant et principalement au centre  Leclerc  d’Ifs. Nous sommes contre la taille de la surface accordée à l’alimentaire dans ce projet. Actuellement nous avons une surface alimentaire satisfaisante. Cette décision va avoir un impact sur l’hypermarché d’Ifs, le super U,  et les moyennes surfaces de la commune. Au départ il était question de déménager une moyenne surface de Fleury (le magasin Atac), pour l’implanter sur une surface de  2500 m2. On se fait flouer avec ce nouveau projet”.

    Commercialement, il va y avoir des morts 

    On ne s’attendait pas à un tel résultat à l’issue de la réunion de travail de la CDAC. D’un point de vue architectural et environnemental, c’est un projet intéressant. Mais au niveau commercial!!!

    Il faut savoir que c’est l’avis des gens les plus éloignés qui  a permis d’adopter ce projet. Caen, Caen la Mer, Caen Métropole,  le représentant du conseil général de la Manche ont voté contre. Parmi ceux qui ont voté pour, on trouve par exemple le représentant du conseil général de l’Orne. Parmi les plus éloignés du site….Les plus concernés n’ont plus  de choix réel sur ce qui s’implante sur notre territoire…Les acteurs de terrain n’ont plus droit au chapitre.Ce sont les techniciens et les gens les plus éloignés qui ont le dessus. Commercialement il va y avoir des morts. Quel intérêt à  installer un nouveau supermarché?… Que va devenir Object’Ifs sud, la zone  qui reste à aménager et dédiée à l’alimentaire??? Nous envisageons de différer l’opération de transfert  de la surface actuelle sur l’autre rive de la nationale 158 dans 5 ou 6 ans,  avec une extension prévue dans un mail de boutiques. La friche Leclerc  sera étudiée pour envisager sa requalification. On ne lâchera pas prise”

    Cette mise au point  au cours de laquelle le maire d’Ifs n’a  pas exclu “une action en appel de la décision”, lui a aussi permis  de faire un tour d’horizon sur les réalisations en cours qui vont encore améliorer la vie des ifois.

    Prochainement , seront livrés de nouveaux vestiaires sportifs au complexe sportif Mendes France. A la suite de travaux chiffrés à 700 000 euros. Cette  mise aux normes permettra d’accueillir enfin des manifestations officielles.

    Réouverte  en septembre après environ un an de fermeture, consécutive à un acte de vandalisme,  La Bulle,  possède dorénavant des courts de tennis  modernes avec un revêtement  en résine. Le club d’Ifs, le quatrième du département  dispose maintenant d’un équipement high- tech   se félicite le maire. Cette réfection totale de l’équipement  aura coûté environ 300 000 euros à la commune.  

    L’offre de logements s’accroît aussi. Ainsi les Jardins d’Hélios,  en plein coeur de la commune offrent 100 logements (60 % d’accession à la propriété, et 40 % de logements sociaux)  qui seront livrés  de février à septembre prochain. . Le carré Saintonge, première opération de Caen Habitat réalisée en dehors de son périmètre habituel  offrira rue de Saintonge, 26 logements sociaux plus deux cases commerciales dont l’une pourrait accueillir une supérette sur 160 m2 et l’autre une brasserie. Ouverture prévue à l’automne.  

    Début avril, débuterons les travaux  d’implantation  du futur lycée de l’hôtellerie et restauration  qui sera accolé à l’école de boulangerie (ancienne école de boulangerie qui quittera la rue mal pratique Richard Lenoir et lycée Rabelais d’Hérouville qui déménage donc pour Ifs). Ouverture prévue  à la rentrée 2014. Cette structure permettra d’accueillir 600 élèves dont 120 internes. Elle  sera construite sur la ZAC, dans le prolongement du Campus 3, dite Zac Equipement, (non loin du magasin IKEA). Dans ce secteur souligne Jean Paul Gauchard les équipements vont de la crèche, à l’IUT, à l’AFPA, à une maison de soins de suite,  au foyer Oxygène,  un Papyloft  et enfin l’EHPAD qui accueille en son  sein une section de la crèche avec des temps  communs entre les personnes âgées et les bambins. . Cette crèche  compte 18 places. L’EHPAD a ouvert en fin d’année et la crèche début janvier. Elle se nomme “ le jardin d’Elsa”.  Pour la commune, le total d’accueils en crèche et halte garderie est de 58 places.  

    Les travaux d’enfouissement des réseaux      sont en période finale. Enfin  le renouvellement urbain  sur la Plaine  a commencé  le premier  janvier. 145 logements devraient s’élever  sur ce site à l’avenir.  

    Bientôt  une nouvelle aire d’accueil des gens du voyage sera réalisée. On a le devoir d’offrir aux gens du voyage un terrain d’accueil   digne et intégré. C’est cela que nous voulons défendre. Une aire  d’accueil intégrée au tissu urbain. Elle sera réalisée  entre le futur lycée et IKEA. Cette aire pourrait sortir de terre  dans les deux ans. Elle comptera 16 emplacements pouvant accueillir 32 caravanes”.   

    ------------------------------------------------------------

     Photo et texte extrait du site Ouest-France-entreprise du vendredi 01 juin 2012 :

    http://www.entreprises.ouest-france.fr/article/ikea-projet-parc-commercial-annule-caen-01-06-2012-57228

    Ikea : le projet de parc commercial annulé à Caen

     Très réact'IFS

    La commission nationale d'aménagement commercial annule l'autorisation donnée en février sur le plan départemental. Cinq recours avaient été déposés contre le projet.

    Cinq recours déposés contre

    "Nouveau rebondissement pour Ikea dans l'agglo. La commission nationale d'aménagement commercial (CNAC) a décidé, mercredi, d'annuler le projet de parc près du magasin de Fleury-sur-Orne. En février, il avait obtenu un feu vert départemental. Il portait sur 29 690 m2 : un hypermarché (6 053 m2), quinze moyennes surfaces (14 601 m2) et 70 boutiques (9 036 m2).

    Il était piloté par Inter Ikea (1), filiale du groupe suédois. Cinq recours avaient été déposés contre. Par deux grandes surfaces : Cora, à Rots, et le Leclerc d'Ifs. Et trois associations de commerçants : Mondeville 2 ; Vitrines de Caen (centre-ville) ; magasins du Centre Saint-Clair (Hérouville). Pour les élus de Fleury, la décision « inattendue » de la CNAC fait l'effet d'une douche froide. Marc Lecerf, le maire PS, résume d'un mot : « Très décevant. Il n'y a pas qu'en foot que Caen joue en 2e division. »

    Deuxième projet

    Avec Xavier Le Coutour (PRG), maire-adjoint à Caen, Philippe Duron (PS), maire, a fait le déplacement à Paris, mercredi. « À partir du moment où le projet a changé, il n'avait plus de sens », pointe Xavier Le Coutour. « En 2008, on avait travaillé pour que le premier soit accepté. Il était cohérent, axé équipement de la maison. Et pas d'hyper. »

    Le deuxième projet a été présenté en décembre : « Spécialisé équipement de la personne, 70 boutiques, un hyper. Il trouble l'équilibre commercial fragile du centre-ville et des autres centres. Les emplois créés l'auraient été au détriment d'autres », note Xavier Le Coutour.

    Pas d'accord, Marc Lecerf : « Ils ont raisonné ville de Caen, pas région. Il s'agissait d'un projet novateur, avec un architecte de niveau européen. » Il poursuit : « 680 emplois, 100 millions d'euros d'investissement, deux ans de travaux : c'est quoi leur message à la population ? On est content, cela ne se fait pas ? »

    Le maire de Fleury est « surpris par la détermination de Philippe Duron à faire avorter le projet ». Son intervention, « non obligatoire », a « fait la différence ». Philippe Duron (PS), « maire de Caen, président de l'agglo, du Pays » est « venu dire sa vérité ». Maire honoraire de Fleury, Claude Leclère (PS) reprend : « Leclerc, Cora, Mondeville... Il s'est fait l'avocat de ces intérêts privés, contre un autre. » Il pense que Philippe Duron « veut remplir d'abord les Rives de l'Orne, à Caen ».

    « Un plan B ? »

    Du côté des Vitrines de Caen, c'est le soulagement : « Pour une fois, le pot de terre a gagné contre le pot de fer, souffle Éric Delaunay, son président. On a réussi à écarter ce projet, qui aurait capté la clientèle arrivant au sud de l'agglo, avant qu'elle ne se dirige vers le centre-ville. » Réponse de Marc Lecerf : « Les habitants de la région ont-ils plus de chance d'aller dans le centre quand ils sont à Fleury ou quand ils font leurs courses à 100 km de l'agglo ? »

    Maintenant, Inter Ikea peut déposer un recours devant le conseil d'État ou présenter un autre projet. « Y a-t-il un plan B ? » s'inquiète Marc Lercerf. « On est prêt, même désireux de reprendre le dossier avec Ikea et Fleury, de façon constructive », indique Xavier Le Coutour."

    (1) Nous n'avons pas réussi à joindre sa direction.

    Virginie JAMIN et Jean-Pierre BEUVE

    « Propos na'ÏFS : les mystères d'IfsSopor'IFS'ique »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    JF
    Dimanche 26 Février 2012 à 22:55

    Mr le Maire d'Ifs a entierrement raison il y a assez de supers et hyper marcher dans l'aglomération Caenaise

    je ne vois pas l'interrêt d'un super auhchant

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :