• Pour l'appérit'IFS ?

    AccueilL’eau potable d’Ifs est gérée par un syndicat intercommunal hors Caen la mer. La Ville est représentée dans une structure intercommunale : le SIAEP (Syndicat Intercommunal d’Adduction d’Eau Potable Ifs/Bourguebus). Son réseau est exploité par la société SAUR. Deux zones de distribution ont été définies en fonction de leur mode d’alimentation en eau. La zone Ifs, qui concerne la commune d’Ifs sauf le hameau de Bras, est alimentée par l'eau de l'Orne traitée à Louvigny ou par un mélange de l'eau de l'Orne et de l'eau du syndicat de production Sud Calvados. L'eau distribuée sur l'aire géographique du syndicat transite par les conduites du syndicat voisin (SIDEP de May-sur-Orne).

    La zone Bourguébus (dont Bras), qui concerne le reste du syndicat, est alimentée par un achat d’eau au syndicat intercommunal d’AEP de May sur Orne (mélange de l’eau de l’Orne traitée et de l’eau du syndicat de production Sud Calvados [zone de Saint-Pierre-sur-Dives, Mézidon-Canon]). Les eaux transitent par le château d'eau de Fontenay-le-Marmion.

    L’eau de l’Orne provient de l'usine de captage et de traitement des eaux de l'Orne, mise en service en 1976. Située à Louvigny, elle produit en moyenne 20 000 m3 d'eau par jour. Elle est distribuée à partir de la station de pompage d'Ifs.

    Accueil« En 2006, 79 prélèvements de contrôle ont été effectués au niveau des installations de production et sur les réseaux. L’eau ne doit pas contenir de bactéries susceptibles de nuire à la santé. Les deux zones de distribution ont été alimentées par de l’eau de bonne qualité bactériologique. Les nitrates constituent le stade ultime de l’oxydation de l’azote, élément chimique très répandu dans la nature. Ce sont des éléments fertilisants qui ont principalement pour origine l’activité agricole et les rejets domestiques. Les teneurs en nitrates sont restées faibles et très inférieures à la limite de qualité de 50 mg/l (milligramme par litre). La dureté est variable dans le temps en fonction de l’origine des eaux sur la zone d’Ifs. L’eau est dure (fortement calcaire)sur la zone de Bourguébus. Le potentiel de dissolution du plomb de l’eau distribuée est élevé. En présence de canalisations en plomb (branchements publics ou réseaux intérieurs), la teneur en plomb dans l’eau risque de dépasser la limite maximale de qualité. Il est recommandé de laisser couler l’eau jusqu’à ce qu’elle devienne fraîche et stable en température avant l’utilisation pour la consommation et de prévoir le renouvellement ou la réhabilitation progressifs de ces canalisations. Les teneurs en fluor sont inférieures à 0,5 mg/l (maximum de 0,46 pour la zone Bourguébus). Pour la prévention de la carie dentaire lorsque l’eau de boisson contient moins de 0,5 mg/l de fluor, l’utilisation de sel de cuisine fluoré, ou de comprimés fluorés est conseillée. Pour les substances appartenant à la famille des pesticides la valeur réglementaire de 0,1 μg/l (micro gramme par litre) est inférieure aux seuils de toxicité connus. Aucun dépassement de la limite de qualité n’a été relevé. »

    http://basse-Normandie.sante.gouv.fr/docs/envir/eaux/aep/dd14_bilan_2006/ifs.pdf

    Accueil Ci-dessus : l'alimentation en eau potable de la Ville de Caen
    Plan réalisé par Jacques CLEMENTINE - Direction de l'eau et de l'Assainissement

    Document visible sur : http://www.ville-caen.fr/schs/hygiene/eau/origine/origine.asp

    Pour l'appérit'IFS ?

    Ci-dessus : document édité par le Syndicat d'Alimentation en Eau Potable de la région Ifs/Bourguébus

    -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Un exemple d'aménagement 2012-2013 :

    Le chantier rue de Bretagne s'achèvera au printemps - Ifs

     Texte et photo extraits du site de Ouest-France du mercredi 19 décembre 2012 :

    http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Le-chantier-rue-de-Bretagne-s-achevera-au-printemps-_14341-avd-20121219-64236370_actuLocale.Htm

      Pour l'appérit'IFS ?

    « Depuis la fin du mois de septembre, d'importants travaux sont réalisés rue de Bretagne, artère de la ville. Mis en place pour rénover les réseaux d'assainissement des eaux usées et d'adduction en eau potable, ils prendront fin au printemps prochain. Ces travaux s'ajoutent au chantier qui a démarré au mois de mars dernier, visant à restaurer les réseaux de gaz et d'électricité des foyers ifois.

    Le chantier d'assainissement est actuellement le plus important mené par la SIAEP Ifs-Bourguébus, qui a signé une convention avec Caen-la-Mer. Le Syndicat intercommunal d'adduction à l'eau potable, créé en 1938, est formé de la ville d'Ifs et des communes de Bourguébus, Grentheville, Hubert-Folie et Soliers. La SIAEP regroupe 58 000 abonnés dont 3 600 ifois. La SIAEP distribue l'eau qui parvient directement au robinet des foyers. L'eau est fournie par Reseau, le syndicat de production de la région caennaise. Pour le secteur d'Ifs, elle est prélevée principalement dans l'Orne.

    « Au total, la SIAEP rénove et entretient 109 km de canalisations, explique Michel Bossuyt, le président de la SIAEP depuis huit mois. Le chantier nécessite cinq mois de travaux pour remettre en état les réseaux enfouis sous la chaussée de la rue de Bretagne. En comptant les impasses et les ruelles attenantes, le chantier couvre près de 1,2 km de canalisations », poursuit-il. Des tuyaux plus souples et plus résistants remplaceront les anciens.

    La ville a profité de la réfection des réseaux, menés par France Télécom et eRDF, pour organiser parallèlement ce projet. « Les deux chantiers dureront en tout un an. C'est long, mais c'est un gain car nous minimisons le temps de travaux. Il est clair que les trottoirs ne seront pas rouverts avant cinq à dix ans », explique Gérard Dumaine, maire adjoint à l'urbanisme, la voirie et les travaux. La ville souhaite que les riverains et usagers retrouvent confort et sécurité dans le quartier. « Les habitants sont coopérants. Ils savent que ce projet est dans leur intérêt », confie-t-il. Au total, 600 000 € seront alloués à l'assainissement et 250 000 € à l'eau potable.

    D'ici à la fin du projet, des déviations sont en place pour permettre aux véhicules des particuliers et les bus de la ville de circuler. La patience sera de mise pour les habitants, avant qu'ils ne retrouvent une rue refaite à neuf au printemps prochain. »

    « Magn'IFS'ique !Interact'Ifs »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :