• PASS'IFS ...du nouveau

    En date du 28 juin sur le site du conseil général du Calvados :

    http://www.calvados.fr/cms/accueil-calvados/actions-departement/bien-vivre-dans-le-calvados/culture-et-patrimoine/Archeologie/les-travaux-recents/ifs-le-hoguet-parcelles-BE-122-127-128

    Ifs le Hoguet - parcelles BE 122, 127 et 128

    PASS'IFS Encore du nouveau

    Ce diagnostic archéologique a été réalisé en mars 2010, dans le cadre du projet de construction d’un lycée hôtelier par le Conseil régional de Basse-Normandie à Ifs « le Hoguet », à l’emplacement de trois parcelles d’une superficie totale de 35 553 m2 jouxtant la commune de Fleury-sur-Orne. A l’issue de cette opération deux zones situées dans deux secteurs opposés de l’emprise diagnostiquée ont livré des vestiges funéraires.

     Dans la première, en limite méridionale de l’emprise, trois fosses oblongues parallèles et proches, d’axe nord-sud ont été mises en évidence. Sur les trois fosses oblongues, deux ont été fouillées permettant d’identifier des sépultures à inhumation. La première a livré une femme adulte, la seconde un adolescent. Ces aménagements sont bordés, au sud, par un fossé d’axe NNESSE peut-être palissadé. Le seul mobilier recueilli dans son comblement est un tesson de céramique modelée à pâte noire à bioclastes. Au nord de ces éléments passe un autre fossé cette fois très arasé, presque parallèle au précédent. Selon l’interprétation que l’on fait de son tracé, il a été observé sur 15 ou 30 mètres. Son orientation s’accommode de celle des monuments de type Passy de la nécropole néolithique située à une centaine de mètres au nord. Toutefois, en l’absence de mobilier datant, la confrontation en faveur ou en défaveur d’une attribution de ces vestiges à un monument de type Passy a été basée sur la morphologie des fosses sépulcrales mais également des fossés, par comparaison avec les exemples régionaux. Il s’en dégage une forte probabilité que ces éléments soient plutôt attribuables à une autre période que le Néolithique, la protohistoire par exemple et l’âge du Fer en particulier.

    Le second secteur positif à l’issue de ce diagnostic se situe au nord-est de l’emprise. Une sépulture y a été reconnue, mais paraît en l’état isolée. Son comblement livre des fragments de mâchefer, des tessons de céramique à glaçure plombifère, de fragments de tuile. A la base des grosses pierres scellaient des ossements humains, cette fois-ci sans mobilier. Les restes osseux renvoient à un unique individu, adulte. Ces ossements témoignent d’un phénomène de réduction, non datable en l’état. On notera que le secteur est caractérisé par une forte altération des niveaux archéologiques, probablement générée par un remaniement massif du terrain en amont de l’opération.

     Cécile Germain-Vallée , Néolithique et protohistoire, diagnostic, archéologie préventive, 2010

    Article publié le 28 juin 2011 sur : http://www.calvados.fr/cms/accueil-calvados/actions-departement/bien-vivre-dans-le-calvados/culture-et-patrimoine/Archeologie/les-travaux-recents/ifs-le-hoguet-parcelles-BE-122-127-128

    « A l'ombre de l'if...Ed'IFSfice religieux : l'église Saint-André d'Ifs... suite »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :