• Jean-Pascal Zadi d'IFS

    Publié le 18 Juin 2020 sur le site actu.fr : https://actu.fr/normandie/caen_14118/il-parle-de-tout-simplement-noir-sur-tmc-quand-jean-pascal-zadi-decouvre-sa-maison-de-normandie_34386928.html

     

     Il parle de « Tout simplement noir » sur TMC, quand Jean-Pascal Zadi découvre sa maison de Normandie

    En pleine interview sur TMC, mercredi 17 juin 2020, Jean-Pascal Zadi, le réalisateur du film "Tout simplement noir" découvre sa maison d'enfance située près de Caen.

     

    Jean-Pascal Zadi d'IFS

    L’acteur et réalisateur Jean-Pascal Zadi de « Tout simplement noir » qui sort le 8 juillet 2020 a vécu à Ifs tout près de Caen. (©Capture TMC) 3 rue César-Franck à Ifs

     

         Invité de Quotidien sur TMC, mercredi 17 juin 2020, le rappeur, acteur et réalisateur de Tout simplement noir a dû dévoiler son enfance dans « la banlieue » de Caen (Calvados).

         Sur le plateau de l’émission présentée par Yann Barthès, Jean-Pascal Zadi raconte son film et son personnage « mi militant mi mytho » tourné il y a quelques mois mais qui sort en pleines manifestations anti-racistes, précisément le 8 juillet.

    Dans un groupe de rap à Caen

         Avec ce film qui s’annonce drôle et provocateur, Jean-Pascal Zadi fait beaucoup parler de lui et du coup hier soir, à la télé, il était question de Ifs où il a vécu avec « mes dix frères et sœurs ». Et c’est à Caen qu’il a fait ses premiers pas dans la musique au sein du groupe de rap La Cellule.

         Né à Bondy dans le 93, Jean-Pascal est arrivé en Normandie à l’âge de 5 ans et a grandi dans une maison à Ifs que Yann Barthès a fait découvrir aux téléspectateurs après un petit coup de Google Earth… Surprise et émotion ! " Actu.fr - Marjorie Janetaud

    --------------------------------------------------------------------------------------

     

    Publié sur le site Tendance Ouest le 8 juillet 2020 : https://www.tendanceouest.com/actualite-367138-caen-d-un-quartier-d-ifs-a-la-scene-parisienne-le-succes-de-jean-pascal-zadi.html

     

    " Caen. D'un quartier d'Ifs à la scène parisienne : le succès de Jean-Pascal Zadi

     

    Jean-Pascal Zadi est le réalisateur du film Tout simplement noir, sorti ce mercredi 8 juillet. Il a grandi à Ifs, de ses 5 à 19 ans.

    Jean-Pascal Zadi d'IFS

    Jean-Pascal Zadi, associé à John Wax, a créé le film Tout simplement noir, à l'écran ce mercredi 8 juillet. Ce film pourrait être la comédie de l'été ! © Gaumont

     

         " Rien ne destinait Jean-Pascal Zadi à devenir acteur et réalisateur de film. Dès l'âge de cinq ans, c'est dans les rues d'un quartier d'Ifs qu'il passait ses journées, entouré de ses copains, la balle au pied. "Je voulais devenir rappeur ou footballeur", raconte-t-il, plongé dans ses plus beaux souvenirs d'enfance. "Être réalisateur n'était pas un rêve qui était à ma portée quand j'étais gosse." C'est d'ailleurs dans la musique qu'il s'est lancé au départ, au sein de son groupe La cellule. "Mon premier album était un échec cuisant", sourit-il avec autodérision.

    "Le fait d'être noir a changé ma vie"

         Jusqu'à 19 ans, à la sortie du lycée, le cinquième d'une fratrie de dix enfants vivait dans une maison à Ifs, 3 rue César-Franck. S'il vivait "ses plus belles années à Ifs", cet enfant noir, issu d'une famille défavorisée, a tout de même dû passer quelques obstacles. "Quand j'allais en ville à Caen, je sortais tous les jours avec ma carte d'identité. J'avais peur de me faire contrôler." Pourquoi un noir devait-il justifier en permanence de sa nationalité ? C'est justement le fil conducteur de son film Tout simplement noir, disponible à l'écran ce mercredi 8 juillet. "À l'époque, on était la seule famille de noirs. Cela m'a valu des moqueries et du rejet de la part des autres, explique-t-il. Je me souviens qu'une camarade de CP ne voulait pas me tenir la main car j'étais noir." C'est en arrivant au collège de la Guerinière que le climat s'est apaisé, "comme s'il y avait eu un lien de pauvreté avec les noirs et les Arabes (rires) ! Le fait d'être noir a quand même changé ma vie." Sous la forme d'un faux documentaire, Jean-Pascal Zadi et John Wax, l'autre réalisateur, imaginent que "JP" organise une marche de contestation noire à Paris. Ils s'appuient notamment sur la participation de personnalités influentes telles que Claudia Tagbo, Fabrice Éboué, Éric Judor, Joeystarr, ou encore de l'ancien footballeur Vikash Dhorasoo.  L'humour et l'autodérision s'enchaînent dans un contexte actuel très délicat, là où les manifestations contre le racisme se multiplient en France. Au moment où JP Zadi a été propulsé dans le milieu de l'audiovisuel, lorsqu'il vendait des films autoproduits sur le marché aux puces avant de faire succès, il a forcément eu une pensée pour Michelle et Guy Bresson, un couple d'amis de ses parents. "Ils me disaient constamment que tout n'était pas noir, raconte-t-il. Ce sont des gens engagés pour l'Afrique, qui m'ont marqué et m'ont inspiré. Ils sont comme des membres de ma famille." Pourra-t-on le croiser un jour à Caen ? " Peut-être en boîte de nuit, je n'y suis jamais allé ! " Tendance Ouest par Léa Quinio

    NB : Jean-Pascal Zadi, né le 22 août 1980 à Bondy, en Seine-Saint-Denis.

    « Remerc'IFS'ments électoraux

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :