• Dubitat'IFS

    Accueil  

    "La machine en tant que telle a très, très bien marché*".

         C'est lors des premier et second tours de l'élection présidentielle de 2007, les 22 avril et 6 mai, qu'a été mis en oeuvre à grande échelle le vote électronique en France. Dans 34 départements des autorisations préfectorales ont été délivrées, et 82 communes ont décidé d'employer des ordinateurs de vote dans tout ou partie de leurs bureaux de vote, dont la commune d’Ifs.

    Au lendemain du premier tour de la présidentielle, Perreux-sur-Marne et Ifs annoncent qu'elles ne vont plus utiliser le vote électronique le 6 mai. Une décision prise quelques heures après que Saint Malo ait annoncé le retour du bulletin papier dans ses bureaux de vote.

    Pour Ifs, la raison invoquée est la même que celle de la cité corsaire : « Le principal problème est lié à l'organisation », a expliqué Edith Scancar, directrice générale des services de la mairie d'Ifs, dans le Calvados. « Tout a parfaitement fonctionné. Nos électeurs ont été patients. Mais nous avons perdu trop de temps entre l'accueil et l'émargement. » Face à l’affluence record, sans doute prévisible, certains électeurs ont dû attendre jusqu'à une heure et quart pour accomplir leur devoir électoral. En attendant un retour de la machine, jugé « inévitable », la mairie d'Ifs espère pouvoir trouver une solution. « Ce serait bien que toutes les collectivités concernées réfléchissent ensemble à ce qu'il faudrait faire », souligne Edith Scancar. »

    Article d’après :

    http://www.zdnet.fr/actualites/ifs-et-le-perreux-sur-marne-renoncent-a-la-machine-a-voter-39368931.htm

    *selon Edith Scancar, directrice générale des services d’Ifs.

    « Affect'IFSInterrogat'IFS 1939-1945 »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :