• D'IFS'férents faits 1900-1999

      Accueil

    1904, août : Partis reconduire en carriole la sage-femme qui venait d'accoucher leur fille et épouse, deux hommes, le beau-père et le gendre, sont foudroyés au retour dans la plaine entre Ifs et Allemagne (Fleury-sur-Orne). Le cheval est tué, les deux hommes blessés : l'un reste sourd, l'autre, perd la raison.

     1908-1923 : Pacifique Rossignol, maire d'Ifs.

     1923-1944 : Henri Véraquin est curé d'Ifs.

     1921, 16 mars : Le portail latéral sud de l’église d’Ifs, orné de chevrons et de têtes symboliques, est classé Monument Historique. 

     1921, novembre : scandale à Ifs. Les poilus indignés refusent de participer à l'érection du monument aux morts : par économie, le maire a récupéré un monument sur le tombeau de bienfaiteurs de la commune, et en a fait gratter les inscriptions pour les remplacer par les noms des morts pour la France.

     1923-1929 : Emile Rosette, maire d'Ifs.

     1924, 18 janvier : Pour échapper à un cheval emballé à Ifs, un cycliste de 25 ans, jeune marié, saute sur la voie du Decauville qui dessert Caen-Falaise : il est broyé par une automotrice.

     1927, mars : A Ifs, un bambin de 5 ans en haillons avait réussi à s'échapper pour voler la pâtée du chien. Les voisins alertent les gendarmes. Enfant d'un premier mariage, le petit garçon était séquestré et affamé. En juin, ses parents écoperont du maximum : 5 ans de prison ferme et 2000 francs d'amende (6.248 F ou 952,50 euros).

     1929-1957 : Paul Rosette, maire d'Ifs.

    1933, avril : Le conseil municipal d'Ifs démissionne en bloc, lassé d'attendre en vain, de­puis 1929, les crédits pour l'adduction d'eau potable.

     1935, 26 novembre : Le premier « Pou du ciel » caennais s’écrase à Ifs, tuant son conducteur et pilote, René Bénard, greffier et chef du tribunal de commerce de Caen. Celui-ci voulait rendre visite à un ami à Saint-Martin de Fontenay. Une croix-monument est érigée à l’emplacement du crash.

    SECONDE GUERRE MONDIALE 1939-1945

    1941, nuit du 30/31 mars : Un câble est coupé à l'entrée de la ville de Caen, route de Falaise sur la commune d'Ifs. 

    1941, 3 avril à 12H00 : mise en place d'un tour de garde de 16 postes sur la route de Falaise suite à la coupure d'un câble dans la nuit du 30 au 31 mars.

    1941, 5 avril : Le maire d'Ifs propose que ses administrés participent à la garde des câbles route de Falaise.

    1942, 5 février : La police caennaise est étatisée. Cette police aura pour rayon d'action toute l'agglomération caennaise, avec les communes de : Venoix, Saint-Germain-la Blanche-Herbe, Hérouville, Mondeville, Colombelles, Giberville, Fleury-sur-Orne, Cormelles et Ifs.

    1942, 1er mars : Sabotage de câbles route de Caen à Ifs. Le 6 mars 1942 : Suite aux coupures de câbles du 1er mars, un service de garde de nuit est prescrit à la population de Caen et d'Ifs. La mesure est levée le 10 mars.

    1944, 7 juin : Des réfugiés s'installent dans les carrières de Fleury-sur-Orne 

    « Une organisation se met en place avec M. Stévenin, ingénieur à la SNCF, dès le 7 juin par des cuisines, le 9, deux boulangeries elles fonctionneront nuit et jour sans interruption, une partie du ravitaillement est assuré par le Ravitaillement Général (RG) M. Martin, un puits est remis en service et pourvu d’une pompe, une infirmerie est créée dans un coin ainsi qu’un service de police et d’hygiène. M. Charles Aussant, représentant de commerce, est promu "ministre du ravitaillement". La vie s’organise, quand arrive l’ordre de départ ; le 13 juin en fin d’après-midi des bruits avant-coureurs parviennent, l’ordre est impératif. A l’aube du 14 juin, on distribue des vivres : beurre, viande, biscuits et sucre, des carrières Fouquet et des autres 12 000 réfugiés se mettent en route sur le chemin de l’exode par la petite route sinueuse de Bras (hameau d'Ifs). Peu de temps après les allemands installent dans la carrière un état-major. Le 14 juillet dans l’après-midi un bombardement, dans la tirée, fait des morts et des blessés parmi des réfugiés en cours d’expulsion par les allemands. M. Fouquet et sa famille se cachent jusqu’au 19 juillet à 11h00, date de la libération de Fleury par les canadiens francophones du régiment de Maisonneuve."       http://les-sanglots-longs-des-violons.eklablog.com/la-vie-a-caen-pendant-la-bataille-a58340291

     1944, 20 juillet : Les Canadiens du Black Watch abordent la commune d’Ifs le 18 juillet 1944 lors de la bataille de la crête de Bourguébus tandis que le hameau de Bras l'est par les Britanniques. Le 19, les Panzers SS contre-attaquent sur la route Caen-Falaise mais sont repoussés. Le village d’Ifs est définitivement libéré le 20. Le général canadien Foulkes installe son poste de commandement à Ifs et lancera la sanglante bataille de la crête de Verrière. Des maisons et l’église du Bourg d’Ifs subissent d’importants dégâts.

     1945-1966 : Charles Saussaye est curé d'Ifs.

     1946, 4 octobre : Le clocher, le mur nord de la nef de l’église d’Ifs sont classés Monuments Historiques.

     1948, février : à Ifs, un incendie dans une ferme détruit 100 quintaux de céréales.

     1949, 12 février : La Croix de guerre 1939-1945 est une décoration militaire française destinée à distinguer des personnes (civiles et militaires), des unités, des villes ou des institutions ayant fait l'objet d'une citation pour fait de guerre au cours de la Seconde Guerre mondiale. Par décret du 12 février 1949, Ifs a été décorée de la Croix de Guerre 1939-1945. Cette « médaille » figure sur le monument aux morts de la commune.

     1955, octobre : Grève scolaire à Ifs : les 3/4 des écoliers sont absents le jour de la rentrée. Depuis plusieurs années, les parents d'élèves réclament le départ du directeur, pour incompétence pé­dagogique : en 7 ans, 1 seul reçu au certificat d'étude et 2 à l'examen d'entrée en 6e.

     1955, 19 décembre : nouvelle grève scolaire à Ifs : l'inspection académique a réin­tégré dans ses fonctions le directeur contesté, après 3 mois de congé de maladie « diplomatique ».

     1957-1971 : André Schils, maire d'Ifs.

     1958, 16 novembre : pose du coq sur le clocher de l'église d'Ifs.

     1959, 10 janvier : vers 18 h, sous des rafales de neige, un Jodel s'écrase près d'Ifs : 2 tués, le pilote, le capitaine aumônier de la base aérienne de Carpiquet, 700 heures de vol, et son passager.

     1966-1986 : Pierre Ducellier est curé d'Ifs.

     1966, août : Des fouilles réalisées par C. Varoqueaux dans l'enclos de la centrale électrique de la Dronnière, feront remonter un premier peuplement du territoire d’Ifs au 5e siècle av. J.-C. : 15 sépultures contenant 17 squelettes sont mises au jour.

     1966, 17 mars : Le club de football d’Ifs « Association Sportive d’IFS » est fondé et connaît cinq promotions lors de ses sept premières saisons d'existence. Le club joue au stade Mendès-France. Champion DH Basse-Normandie : 2007. Après deux saisons en CFA 2, le club évolue depuis 2009 en championnat de Division d'Honneur (Niveau VI) de la Ligue de Basse-Normandie de football. Couleurs : vert et blanc. http://www.asifs.fr

    1966, juin: Le conseil municipal d'Ifs réclame un prêtre : la paroisse n'a plus de curé de­puis 1944.

     1970 : La chapelle Notre-Dame-de-la-Plaine est construite dans le quartier de la Plaine, rue de Bretteville. De forme carrée, en béton, ce lieu de culte bénéficie de beaucoup de clarté grâce aux nombreuses ouvertures.

     1971 : Raymond Edenne devient maire par intérim cette année là.

     1971-1977 : André Talpied, maire d'Ifs.

      1973 : Création de la section Basket au sein du club A. S. IFS. En 1994 : Les deux équipes premières (féminine et masculine) évoluent en championnat national (N4). En 2001, les deux équipe première (féminine et masculine) du club terminent deuxième du championnat R1. En 2002, l'équipe première féminine termine 1ère de pré-Nationale et accède en Nationale III. En 2003, l'équipe première féminine termine 1ère de Nationale III et accède en Nationale II. En 2005, l’L'équipe première féminine accède en Nationale I. En 2006, malgré l'élargissement de la NF1 à 16 clubs, le CB Ifs est relégué en NF2. En 2008, nouvelle accession de l'équipe première féminine en Nationale I. (Wikipédia). www.clubbasketifs.fr

     1973, 16 novembre : 8 conseils municipaux votent le même texte à la même heure : le District Urbain de Caen est né. Il regroupe Caen, Cambes-en-Plaine, Carpiquet, Démouville, Ifs, Bretteville-sur-Odon, Louvigny et Épron.

     1977-1983 : Jean Moulin, premier mandat en tant que maire d'Ifs.

     1977, 12 avril : L’Association des Anciens Combattants de la Ville d’Ifs est créée. Elle est rattachée à l’Union Nationale des Combattants du Département du Calvados.

     1979 : Après d’importants travaux de restauration, la ferme Saint-Bernard, ensemble de bâtiments datant du 17e siècle, devient l’Hôtel de Ville d’Ifs. Une partie de cette importante ferme de la plaine de Caen avait été détruite durant la seconde guerre mondiale. Les façades et toitures de la ferme et de son colombier ont été classées monument historique (ISMH) le 26 novembre 1979.

     1981, 15 juin : l'Amicale du Tennis d'Ifs voit le jour.

     1981, décembre : Le ministre Louis Mexandeau pose la première pierre du bureau de poste d'Ifs, attendu depuis 7 ans par les habitants.

     D'IFS'férents faits 1900-1999

     1982 : Lors des travaux d'un lotissement, on découvre une nécropole du haut moyen Âge. C. Pilet fouillera toute la nécropole, soit 434 sépultures dont 408 en pleine terre et 26 en sarcophage. 80 sépultures d'enfants seront dénombrées, toutes situées à la périphérie de la nécropole. Les tombes les plus anciennes sont datées de la fin du 5e siècle au début du 6e siècle et les plus récentes de la fin du 7e siècle.

     1982, 18 septembre : inauguration du Gymnase Jérôme-Obric par Edwige Avice, ministre des Sports.

     1983-1989 : Jacques Legardinier, maire d'Ifs.

     1986 : naissance de l’association « Ifs Solidarité Sahel » issu d’un groupe de travail du conseil municipal d’Ifs. Cette association, rejointe en 1990 par « Solidarité de Louvigny avec le Sahel »,  est l’antenne d’Eau Vive de la région de Caen, une ONG française installée au Mali, au Sénégal, au Burkina et au Niger dont l’objectif est d’aider les communautés rurales du Sahel.

     1986-1995 : André Gauguin est curé d'Ifs.

     1988 : En 1988, le magasin d’Ifs voit le jour : une implantation visionnaire sur une zone, à l’époque, déserte.

     1989-2001 : Jean Moulin, second mandat en tant que maire d'Ifs.

     1989 : découverte à Ifs d’enclos circulaires protohistoriques.

     1990, 23 novembre : Arrêté préfectoral officialisant la création du District du Grand Caen (DGC).  18 Communes sont adhérentes : Authie, Bretteville-sur-Odon, Caen, Cambes-en-Plaine, Carpiquet, Colombelles, Cormelles-le-Royal, Cuverville, Démouville, Epron, Fleury-sur-Orne, Giberville, Hérouville-Saint-Clair, Ifs, Louvigny, Mondeville, St Contest et St Germain-la-Blanche-Herbe. 

     1991, mars : La municipalité d'Ifs décide de planter une forêt de 32 hectares en bordure du boulevard périphérique Sud, pour isoler le bourg des nuisances sonores.

     1991 : Ifs se jumelle avec Ilfracombe, Devon, Grande-Bretagne.

     1992, février : Condamné après son ouverture à la demande de la Chambre de Commerce et du CIDUNATI, le centre Leclerc d'Ifs est sauvé de la fermeture par la Commission Nationale d'Urbanisme Commercial. Lancée par le maire, une pétition pour son maintien avait recueilli 15 000 signatures.

     1992, 10 mars : Une grue en cours de montage s'effondre sur un chantier du nouveau quartier de l'Europe, à Ifs : 3 tués.

     1992 : L'Espace Jean Vilar, doté de 429 places, est inauguré, actuel square de Niederwerrn, dans le quartier du Hoguet. Municipal à l’origine, il deviendra par la suite un établissement de la Communauté d’Agglomération Caen-la-Mer.

     1992 : Ifs se jumelle avec Niederwerrn, Basse-Franconie, Allemagne.

     D'IFS'férents faits 1900-1999

     1994, juillet : Guillaume Blin, 24 ans, d'Ifs, est champion de France et du monde de body-building.

     1995, septembre : La section randonnée de l'association " la Détente Ifoise" devient autonome en septembre 1995 et donne naissance à l'association : "Par Monts et Par Vaux avec Ifs" (parution au journal officiel du 6 avril 1996).

     1995 : le Team Joly Vélo Sport est créé.

     1995 : Alfred Cosne devient curé d'Ifs.

     1996-1999 : construction du quartier du Canada au sud-est du Bourg d’Ifs.

     1996, 16 janvier : Inauguration du 3ème campus universitaire, à Ifs, avec un I.U.T. d'informatique et de communication.

     1996 : Lancement des zones d’activités d’intérêt communautaire sur Ifs (Object’Ifs Sud), Fleury-sur-Orne et Colombelles.

     1997 : Construction du Centre de secours Sud à Ifs : mandat à la SEM Normandie Aménagement.

     1998, 21 avril : Le maire et conseiller général d'Ifs reçoit le prix national du Bâtiment et du Patrimoine pour la restauration d'une ferme du 17ème siècle devenue hôtel de ville.

     1998-1999 : Travaux de la caserne de pompiers d’Ifs. En 1999, transfert de la caserne Canada vers la caserne d’Ifs.

    « D'IFS'férents faits 1000-1900 D'IFS'férents faits depuis 2000 »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    paul 2
    Lundi 7 Octobre 2013 à 15:09

    Bonjour Pour info si ceci vous intéresse le coq sur le clocher a été pose le 16 novembre 1958 à Ifs bourg Bonne journée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :