• Communicat'IFS

    Accueil L’actuelle RN158 (bientôt A.88) reprend le tracé de la route royale créée au 18e siècle pour relier Caen à Falaise. A cette époque, l'établissement d'un véritable réseau routier était devenu une préoccupation permanente. Le service des Ponts et Chaussées développa et entretint les routes les plus importantes avec le concours du ministère de la Guerre. Il construisit avec le système de la corvée près de 30 000 km de voies entre 1728, date de sa création, et la Révolution.
    Des relais de poste aux chevaux étaient établis le long de ces routes. Le relais de poste était un lieu où étaient tenus prêts des chevaux frais pour les cavaliers (et plus tard pour les voitures hippomobiles), afin de permettre une vitesse maximale. Au début du 19e siècle, sous le Premier Empire, il existait près de 1 400 maîtres de poste ; 16 000 chevaux étaient répartis dans les différents relais. Les relais de poste se transformèrent petit à petit en écuries, pour permettre la poursuite de l'acheminement du courrier avec des chevaux frais, en auberges pour la restauration du personnel des Postes et des voyageurs, et en gîtes pour leur hébergement. Au milieu du 19e siècle, concurrencés par le chemin de fer – dont le réseau s'étendit rapidement sous le Second Empire et dont la vitesse surpassa celle de la malle-poste – les "relais de poste" virent leur fréquentation baisser inexorablement ; ils fermèrent officiellement en France à la fin du règne de Napoléon III.
    Il y avait un relais de poste sur le territoire d'Ifs. Il s'agit de la maison qui se trouve en face du collège "Guillaume de Normandie" côté Ifs-Plaine. Sinon un autre relais de poste était établi à mi-parcours de la route royale/impériale Caen-Falaise à Grainville-Langannerie. En 1830, on y trouvait sept auberges avec écuries, une poste aux chevaux et six à huit diligences.

    Communicat'IFS

    Ci-dessus : l'ancien relais de poste de Ifs-Plaine (avant travaux de restauration)

    Pour la commune d’Ifs, la route actuelle, rue de Caen, côté Ifs, et, rue de Falaise, côté Caen, sert de limite sur 1 200 mètres aux deux communes. Puis elle est à nouveau limite communale avec Cormelles-le-Royal sur 500 mètres avant de traverser une partie du territoire d’Ifs sur 2,6 kilomètres.
    Juste avant de servir de limite aux communes de Hubert-Folie et de Saint-Martin de Fontenay, elle longe le lieu-dit du « Chapeau Rouge » où se dresse encore une maison du 17e siècle. Il s’agit d’un ancien cabaret situé le long de la route qui accueillait les voyageurs circulant dans la diligence venant d’Alençon et de Falaise.
    L’inscription « Chapeau rouge » y figurait encore il y a quelques années.

     

    Accueil

    Informations : Wikipédia et Le patrimoine des Communes du Calvados - Basse-Normandie, Flohic Éditions, 2001 dont la photo ci-dessus.

     

    Accueil

     

    « Erupt'IFS Relat'IFS »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :