• Antennes au gaz à IFS ?

    Antennes au gaz à IFS ?Un article et une photo extraits du site Liberté-Bonhomme Libre du 12 mai 2016 : http://www.libertebonhomme.fr/2016/05/12/inquietudes-autour-de-l-installation-d-antennes-grdf-a-ifs/

    Inquiétudes autour de l'installation d'antennes GRDF à Ifs

    GRDF a sollicité la Ville d'Ifs concernant l'installation d'antennes pour relever à distance les consommations des usagers. La question a été débattu au conseil municipal, lundi.

    Antennes au gaz IFS ?

    La mairie d'Ifs est l'un des trois sites retenus par GRDF pour installer des antennes.

    Antennes au gaz IFS ?« GRDF a engagé un projet de modernisation de son système de comptage du gaz naturel permettant le relevé à distance des consommations des particuliers et des professionnels. Elle a sollicité la Ville d’Ifs pour signer une convention afin d’installer des antennes de 30 cm sur plusieurs points hauts de la commune, ainsi qu’un boîtier de la taille d’une boîte à chaussures. La question a été évoquée lors du conseil municipal d’Ifs ce lundi 9 mai 2016.

    Sites retenus : la mairie, l’église Saint-André et le gymnase Obric

    Trois sites ont été retenus : la mairie, l’église Saint-André et le gymnase Obric. Un projet initial sur l’école Jules-Verne a été écarté. « Cela va nous permettre d’améliorer la qualité de facturation et de réaliser des économies d’énergie », souligne Christiane Arnoux, déléguée territoriale GRDF, qui précise que 45 communes du Calvados sur les 130 alimentés en gaz ont déjà signé cette convention, « dont Bretteville-sur-Odon, Giberville, Louvigny ou Carpiquet dans l’agglomération ».

    Des élus des trois groupes (majorité, PS et Gauche citoyenne) ont soulevé des interrogations sur ce projet.

    « Là, vous nous demandez quasiment un chèque en blanc sans savoir vraiment où ces antennes seront installées. Pourquoi mettre des antennes si proches à la mairie et à l’église ? », questionne Alain Gruénais (Gauche citoyenne). « De plus, l’église n’est pas loin de l’école Marie-Curie et le gymnase Obric de l’école Jean-Vilar ».

    Antennes au gaz IFS ?Les questions du danger des ondes et de la concentration d’antennes

    Les questions du danger des ondes et de la concentration d’antennes à un même endroit ont aussi été soulevées. « Avons-nous besoin de trois points hauts ? Je ne sais pas. Un technicien viendra en 2017 pour vérifier la faisabilité du projet avec des représentants de la ville », précise Christiane Arnoux.

    GRDF pourrait toutefois installer des antennes sur des immeubles privés, avec l’accord de bailleurs sociaux. La municipalité n’aurait alors pas son mot à dire. « Cela me paraît limite. Juridiquement, peut-on s’opposer à ces installations sur les immeubles de bailleurs sociaux ? », demande Jean-Louis Henriot (PS).

    Le maire Michel Patard-Legendre « partage ces interrogations ».

    «C’est un sujet sensible. Il y a de l’inquiétude de la part de nos concitoyens. On souhaite avoir davantage d’informations ». L’édile ifois aimerait surtout « avoir la garantie qu’on ait le choix des emplacements sur la commune ».

    Dans l’attente de réponses de GRDF, la délibération a finalement été remise à un autre conseil municipal. » L-B-L par Gregory Maucorps

    ---------------------------------------------------------

    Antennes au gaz à IFS ?Un article et des photos extraits du site Ouest-France du 12 mai 2016 : http://www.ouest-france.fr/normandie/ifs-14123/les-elus-refusent-de-signer-un-cheque-en-blanc-grdf-4225970

    Les élus refusent de signer un « chèque en blanc » à GRDF

    Antennes au gaz à IFS ?Antennes au gaz à IFS ?

    Trois sites pour Ifs ont déjà été identifiés par le distributeur de gaz naturel, pour installer son dispositif de télérelevé : l'hôtel de ville (à gauche), le gymnase Obric (à droite) et l'église Saint-André.

    La demande du distributeur de gaz, pour installer son dispositif de télérelevé des consommations sur des points hauts du domaine public, a fait l'unanimité en conseil municipal. Pour un report.

    Pourquoi ? Comment ?
    Quelle est la demande de GRDF ?
    L'entreprise veut moderniser son système de comptage du gaz naturel, grâce à un dispositif automatisé de relevé à distance des consommations. Pour cela, GRDF a besoin d'installer son ou ses antennes de télérelevé sur des points hauts du domaine public. Et doit donc obtenir l'autorisation de la commune. Ce projet de convention a été examiné par le conseil municipal, lundi soir.
    Quels bâtiments seront retenus ?
    Christiane Arnoux, déléguée territoriale GRDF, était présente pour répondre aux interrogations des élus. Elle a rappelé que « quarante-cinq communes du Calvados ont déjà signé une convention avec GRDF, dont Giberville, Bretteville-sur-Odon et Carpiquet. Et d'ajouter : une seule antenne peut suffire, et peut être installée sur un bâtiment privé. »
    Alain Gruénais, de la Gauche citoyenne, critique la méthode : « Vous demandez une signature de principe. Or, nous voulons connaître avant les lieux et ne pas signer un chèque en blanc. »
    Jean-Louis Henriot, de la Gauche unie, s'inquiète du fait que « GRDF puisse imposer à une collectivité d'installer une antenne sur son territoire, en utilisant le bâtiment d'un bailleur social. »
    La déléguée a indiqué « qu'il y aura une concertation avec le maire, si le choix devait se porter sur un bâtiment privé », avant de reconnaître que cette situation ne s'était pas encore présentée. « Il n'y a donc aucun contrôle », souligne Arnaud Fontaine, de la Gauche unie.
    Quelles conséquences pour les habitants ?
    Pascal Esnouf, membre de la majorité, s'inquiète « du coût pour les particuliers ».
    Noëlle Le Maulf, de la Gauche citoyenne, demande « si les habitants peuvent refuser ce nouveau mode de relevé ».
    Réponse de GRDF : « Le coût sera nul pour le client. Si 85 % des compteurs seront changés du fait de leurs vétustés, GRDF finance entièrement leur remplacement. Un module radio sera fixé sur les autres compteurs qui sont de génération récente. Un tiers des foyers ifois sont concernés. »
    Michel Patard-Legendre, maire, relaie l'inquiétude de ses concitoyens : « Après le gaz, les compteurs d'électricité et d'eau seront-ils également concernés ? Avec le risque de cumuler les ondes. »
    Quelle efficacité énergétique ?

    Le système de comptage automatisé est censé permettre aux consommateurs de faire des économies d'énergie, par la mise à disposition plus fréquente de données de consommation et en améliorant la qualité de la facturation.
    Jean-Charles Bernicot estime que « c'est un non-sens écologique de remplacer 85 % des compteurs qui fonctionnent, au lieu de venir en aide à la rénovation thermique des logements ».
    Michel Patard-Legendre indique « ne pas être convaincu par l'argument de l'économie d'énergie. De plus, tout le monde n'a pas accès à Internet pour consulter ses relevés ».
    Conclusion : « Vu les informations insuffisantes apportées par GRDF, le conseil municipal décide de reporter sa délibération. » OF

    « Animat'IFS : Maison d'animation municipaleFigures de sport'IFS à IFS »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :