• Logo d'IFS

     Article et photo extraits du site Ouest France du 29 janvier 2015 : http://www.ouest-france.fr/michael-cineux-createur-du-nouveau-logo-de-la-ville-3154243

    Michaël Cineux, créateur du nouveau logo de la ville

    Logo d'IFS Logo d'IFSLogo d'IFS

    Michaël Cineux, créateur du nouveau logo de la ville « aux formes arrondies, avec un « i » stylisé, qui a un caractère humain et symbolise une ville proche et à l'écoute de ses habitants, de ses associations et de ses entreprises ». | 

    Profil

    2003. Diplômé d'un BTS en communication visuelle à Caen.

    2004 à 2011. Infographiste dans une imprimerie à La Ferté-Macé (61).

    2011. Recruté sur un poste communication-infographie à la ville d'Ifs.

    Dans le bureau de Michaël Cineux, infographiste et délégué communication à la Ville, documents de travail et dossiers cohabitent avec les personnages qu'il aime « griffonner un peu partout ».

    Les meilleurs sont affichés avant, peut-être un jour, de devenir des héros de bande dessinée.. « Je n'ai pas cette ambition, ou alors pourquoi pas illustrer des livres pour enfants. Pour l'instant le seul petit bouquin que j'ai bricolé, illustre la chanson, Une souris verte. Et c'est un exemplaire unique destiné à mon fils », sourit l'auteur du nouveau logo de la ville d'Ifs.

    Un logo à l'image de la ville

    Sa passion pour le dessin l'amène à choisir une filière littéraire, option arts plastiques au lycée Malherbe de Caen. Un BTS en communication visuelle et un CAP photographe compléteront sa formation. « Mes études et l'expérience que j'ai acquise dans le privé me permettent aujourd'hui d'être assez complet. Ayant, par exemple, travaillé dans une imprimerie, je maîtrise toute la chaîne graphique. »

    C'est d'ailleurs chez son premier employeur, l'entreprise Compédit Beauregard, à La Ferté-Macé, que Michaël a créé son premier logo. « Ils n'en ont pas changé, c'est sans doute qu'il n'est pas trop mal réussi ! »

    C'est donc tout naturellement qu'il a répondu positivement quand les élus lui ont demandé s'il se sentait capable de créer le nouveau logo d'Ifs. « L'ancien datait des années 90 et nous souhaitions donner un nouvel élan à la ville, en dotant Ifs d'une identité visuelle à son image : moderne, dynamique et attractive », explique Natacha Marie, adjointe au développement numérique.

    Entre ses travaux quotidiens de création d'affiches, cartons d'invitation, flyers, guide pratique et autres bulletins municipaux... Michaël Cineux planche sur le sujet depuis septembre.

    Si, lors de la phase finale, il utilise des outils informatiques, il a commencé avec « des croquis répétés, améliorés et retravaillés qui ont abouti à plusieurs propositions. Celui qui a fait l'unanimité était aussi mon préféré ! » OF

    ------------------------------------------------------------

    Un article et une photo extraits du site Tendance Ouest du 4 février 2015 : http://www.tendanceouest.com/caen/actualite-93257-pres-de-caen-ifs-se-dote-un-nouveau-logo.html

    Logo d'IFS

    Michaël Cineux, infographiste d'Ifs et créateur du logo, et Natacha Marie, maire-adjointe déléguée à la relation aux usagers

    « Près de Caen, Ifs se dote d'un nouveau logo

    Donner une identité visuelle à son image. C'était l'objectif de la petite commune d'Ifs, aux portes de Caen, en mettant en service un nouveau logo.

    "Ce nouveau logo, reflet de la modernité et du dynamisme d’Ifs, exprime une image contemporaine et attractive de la Ville", explique la municipalité. 

    Celui-ci a été conçu en interne, par le service communication. Le précédant logo datait des années 90. » TO 18h11 - 04 février 2015 - par F.B


    votre commentaire
  •      Wikipédia : « Le canton d'Ifs est une division administrative française du département du Calvados créée par le décret du 17 février 2014 et entrant en vigueur lors des élections départementales de 2015.

         Un nouveau découpage territorial du Calvados entre en vigueur en mars 2015, défini par le décret du 17 février 20141, en application des lois du 17 mai 2013 (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)2. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 10 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux3. Dans le Calvados, le nombre de cantons passe ainsi de 49 à 25. Le canton d'Ifs comprend 4 communes entières : Giberville (4 972 h), Mondeville (9 604 h), Cormelles-le-Royal (4 818 h) et Ifs (11 450 h). » https://fr.wikipedia.org/wiki/Canton_d%27Ifs

     ----------------------------------------------------------------------------------------------

    Article et photo extraits du site Ouest-France du 28 janvier 2015 : http://www.ouest-france.fr/departementales-ifs-une-union-inedite-communistes-ecologiste-3148552

    Départementales à Ifs. Une union « inédite » communistes-écologiste

    Départementales canton d'IFSDépartementales canton d'IFS 

    Gérard Leneveu, Noëlle Le Maulf et Joël Jeanne. | Ouest-France

    Présentée par le Front de gauche, une liste PCF/EELV sera candidate sur le canton d'Ifs, formé par quatre communes : Giberville, Mondeville, Cormelles-le-Royal et Ifs.

    Départementales canton d'IFS     « Ça me va bien ! » Gérard Leneveu, 62 ans, retraité de la SNCF, maire PCF de Giberville et candidat aux départementales, apprécie la création du canton d’Ifs.Celui-ci comprend Giberville, Mondeville, Cormelles-le-Royal et Ifs, soit quelque 30 500 habitants. « Avec le système deux titulaires et deux suppléants, nous pouvons présenter quatre candidatures émanant de chacun des territoires », résume Gérard Leneveu.

    À ses côtés, au sein d’une liste présentée par le Front de gauche, Noëlle Le Maulf, 56 ans, psychologue scolaire, conseillère municipale Europe écologie les Verts à Giberville [NDB : non à Ifs !]. Joël Jeanne, 58 ans, Conseiller principal d’éducation (CPE), maire adjoint PCF à Mondeville, sera suppléant. « Il nous reste à trouver une 4e candidate à Cormelles. »

    « Notre union a pour ambition de porter le message qu’une autre politique que celle de l’austérité, est possible », avance Gérard Leneveu. S’il est élu, ce binôme PCF/EELV « certes inédit, mais validé par EELV au niveau départemental », précise la candidate, défendra au conseil départemental « une meilleure répartition des richesses, la transition écologique et davantage de citoyenneté ». OF

    et plus le 29/01/ : http://www.ouest-france.fr/union-inedite-communistes-ecologiste-3154242

         « Quelques exemples de mesures : « La gratuité des transports scolaires, indique Joël Jeanne. La mise en place d'une commission de surveillance pour l'utilisation du Crédit d'impôt compétitivité emploi (CICE), car dans le département, 44 millions d'euros ont été reversés, sans savoir comment ils ont été utilisés. »

    Noëlle Le Maulf soutiendra aussi « des politiques locales très simples pour réduire notre empreinte écologique. Il faudra également revenir sur les modifications de la politique liée à la dépendance. Et on ne désespère pas de rouvrir la ligne de train Caen-Flers, au moins jusqu'à Thury-Harcourt. »

    La reconstruction du collège de Mondeville figure également dans leur programme. « Comme la possibilité d'une meilleure répartition du temps de travail, pour que notre société gagne en sobriété ! » OF

    -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Texte et photo extrait dusite Ouest-France du 5 février 2015 : http://www.ouest-france.fr/canton-difs-edith-guillot-et-bertrand-havard-candidats-du-ps-3165787

    Canton d'Ifs. Edith Guillot et Bertrand Havard, candidats du PS

    Départementales canton d'IFS     Départementales canton d'IFS

    Édith Guillot et Bertrand Havard, au centre, sont candidats, investis par le PS, aux élections départementales. Déborah Dion (à gauche) et Arnaud Fontaine (à droite) sont leurs suppléants. | Ouest-France

    « Édith Guillot et Bertrand Havard, sont candidats, investis par le PS, aux départementales. Déborah Dion et Arnaud Fontaine sont leurs suppléants.

         Conseiller général sortant de l'ancien canton Caen 7, Bertrand Havard, 55 ans, se lance dans la course aux départementales, dans le nouveau canton d'Ifs, aux côtés d'Édith Guillot, 59 ans, maire-adjointe à Giberville. 

    Leurs suppléants sont tous deux conseillers municipaux du nouveau chef-lieu : Déborah Dion, 27 ans, et Arnaud Fontaine, 42 ans. Ce dernier est également conseiller régional PS. » OF

    ----------------------------------------------------------------------------

    Article et photo extraits du site Ouest-France du 17 février 2015 : http://www.ouest-france.fr/elections/departementales/calvados/canton-de-ifs-cinq-listes-pour-les-departementales-3194860

    Canton de Ifs. Cinq listes pour les départementales

    Départementales canton d'IFS

    Le 1er tour des élections départementales aura lieu le dimanche 22 mars 2015. | Archives Ouest-France/Marc Ollivier

    "Les électeurs du canton de Ifs auront le choix entre cinq listes lors du 1er tour des élections départementales, le dimanche 22 mars 2015.

    Voici les cinq listes de binômes de candidats publiées par la préfecture du Calvados pour le 1er tour des élections départementales dans le canton de Ifs. Entre parenthèses, les noms des remplaçants. Sont également mentionnées les étiquettes politiques déclarées en préfecture. 

    Parti socialiste : Edithe Guillot et Bertrand Havard. Remplaçants : Déborah Dion et Arnaud Fontaine. 

    Communistes : Fabrice Adam et Jocelyne Le Magoéro. Remplaçants : Jean Vince et Jacqueline Goueslard-Tancelin.

    Divers gauche : Noëlle Le Maulf et Gérard Leneveu. Remplaçants : Arlette Lepeltier et Joël Jeanne.

    Front national : Marc Caldironi et Michèle Fontaine. Remplaçants : Albert Vouillemont et Christine Godefroy. 

    Union de la droite : Jérôme Hommais et Aminthe Renouf.  Remplaçants : Arthur Leclerc et Claudy Wavelet." OF

    -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Texte et photo extrait du site Ouest-France du 25 février 2015 : http://www.ouest-france.fr/canton-difs-jerome-honnais-et-aminthe-renouf-candidats-3211789

    Canton d'Ifs. Jérôme Hommais et Aminthe Renouf candidats

    Départementales canton d'IFSDépartementales canton d'IFS

    Jérôme Hommais (MoDem) et Aminthe Renouf (UMP), entourés de leurs remplaçants, Claudy Wavelet (UMP) et Arthur Leclerc (UDI). | Ouest-France

         « La majorité départementale (UMP, MoDem et UDI) a présenté ses candidats dans le nouveau canton d’Ifs. Elle sera représentée par un binôme jeune.

    La majorité départementale (UMP, MoDem et UDI) a présenté ses candidats dans le nouveau canton d’Ifs, composé de Giberville, Mondeville, Cormelles-le-Royal et Ifs.

    Le binôme titulaire sera constitué d’Aminthe Renouf et Jérôme Hommais. Pharmacienne de 28 ans, Aminthe Renouf siège au sein de la majorité UMP du conseil municipal d’Ifs. Avec elle, Jérôme Hommais, fonctionnaire territorial âgé de 33 ans, est conseillé municipal d’opposition à Mondeville et membre du MoDem.

    Ils auront comme remplaçants Arthur Leclerc, 21 ans, étudiant en médecine, militant UDI, et Claudy Wavelet, 71 ans, retraitée de l’entreprise Promodes-Carrefour, membre de l'UMP. » OF

    --------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Article et photo extraits du site de Tendance Ouest du 04 mars 2015 - par M.G : http://www.tendanceouest.com/actualite-96389-canton-ifs-terre-de-gauche-dont-reve-la-droite.html

    Canton d'Ifs : terre de gauche dont rêve la droite

    Départementales canton d'IFS« Cinq listes sont enregistrées sur le canton d'Ifs pour le premier tour des départementales 2015, qui se déroulera le 22 mars prochain. Découvrez les candidats et les enjeux de ce territoire.

    Lors des municipales de mars dernier, l’une des principales surprises dans le Calvados venait du changement de couleur politique à la mairie d’Ifs. L’UMP l’emportait sur une liste divers gauche. Cette fois, cinq listes sont enregistrées sur le canton de Ifs pour le premier tour des départementales 2015, qui se déroulera le 22 mars prochain. Et le conseiller général Raymond Slama (PS), âgé de 71 ans, ne se représentera pas. Il compte sur le conseiller sortant de Caen 7, Bertrand Havard (PS), par ailleurs maire-adjoint à Mondeville et qui fera équipe avec une maire-adjointe de Giberville, Édith Guillot. Le canton d’Ifs intègre une partie des anciens canton de Caen 7 et Caen 10, ainsi que la commune de Giberville, composante jusqu’à présent du canton de Troarn.

    Les Verts avec le PCF
    Et c’est justement de Giberville que vient un binôme inédit, avec une alliance Parti Communiste / Europe écologie les Verts : le maire Gérard Leneveu et la maire-adjoint à Ifs, Noëlle Le Maulf.
    En marge, une liste de communistes avec en tête Fabrice Adam et Jocelyne Le Magoéro tenteront de se frayer un chemin, alors que l’union de la droite sera menée par Jérôme Hommais et Aminthe Renouf. Là aussi une candidature Front national existe avec Marc Caldironi et Michèle Fontaine.

    En bref : le canton compte 30 844 habitants sur quatre communes et 26,6 km2 : Cormelles-le-Royal, Giberville, Ifs, Mondeville
    Les candidats :
    - Communistes : Fabrice Adam (45 ans, agent technique) et Jocelyne Le Magoéro (63 ans, retraité salarié privé).
    - Divers gauche : Noëlle Le Maulf (56 ans, directeur d'école) et Gérard Leneveu (62 ans, maire de Giberville et retraité des entreprises publiques).
    - Front national : Marc Caldironi (60 ans, entrepreneur en bâtiments) et Michèle Fontaine (42 ans, fonctionnaire de catégorie B).
    - Parti socialiste : Edithe Guillot (59 ans, maire adjoint à Giberville) et Bertrand Havard (55 ans, conseiller général sortant).
    - Union de la droite : Jérôme Hommais (33 ans, fonctionnaire de catégorie C) et Aminthe Renouf (28 ans, pharmacien) » TO

    --------------------------------------------------------------------------

    Un article et une photo extraits du site Ouest-France du 4 mars 2015 : http://www.ouest-france.fr/canton-de-ifs-la-gauche-en-terrain-connu-mais-dispersee-3225295

    Canton de Ifs. La gauche en terrain connu mais dispersée

    « Le nouveau canton de Ifs a été créé à partir des anciens secteurs de Caen 7, Caen 10 et Troarn. Pas facile de faire de pronostic même si la gauche part dispersée.

    Départementales canton d'IFSLe canton d'Ifs compte près de 31 000 habitants. | Ouest-France 

    Le canton 

    Allant du Sud au Nord-est de Caen,le nouveau canton de Ifs comprend Ifs, Cormelles-le-Royal, Mondeville et Giberville, tous membres de Caen-la-Mer. Avec près de 31 000 habitants, c'est l'un des plus peuplés du Calvados. 

    À gauche toute ? 

    Dans les trois anciens cantons (Caen 7, Caen 10 et Troarn), le siège de conseiller général est détenu par la gauche depuis 30 ou 40 ans. Cette longue histoire sera-t-elle suffisante au PS sortant de Caen 7 Bertrand Havard pour avoir des certitudes. Face à lui, il aura deux autres listes de gauche, une liste de centre-droit, une du Front National ainsi qu'une foule d'abstentionnistes. » OF


    votre commentaire
  • Article et photo extraits du site Ouest-France du 24 janvier 2015 : http://www.ouest-france.fr/la-jeunesse-mise-lhonneur-lors-des-voeux-du-maire-3141995

    La jeunesse mise à l'honneur lors des vœux du maire

     Nouveau restaurant scolaire à IFS-Plaine    Nouveau restaurant scolaire à IFS-Plaine

    Nouveau restaurant scolaire à IFS-Plaine« Place aux jeunes, jeudi soir à la tribune de la salle François-Mitterrand : c'est Laura qui, au nom des 34 élus des conseils municipaux juniors (un pour les enfants, un pour les adolescents), a été la première à « souhaiter une bonne et heureuse année aux Ifois, en espérant que nos projets puissent continuer à améliorer la vie de la commune ». Parmi ces projets 2015, la réalisation d'un court-métrage avec l'aide de professionnels sur un thème lié à l'intolérance : il y sera « question d'injustice ou de racisme » et ce travail prend un sens tout particulier après les événements tragiques du mois de janvier...

    Pour ses premiers vœux à la population, le maire, Michel Patard-Legendre, a d'ailleurs commencé son discours par un hommage aux « victimes de ces crimes barbares », avant de se réjouir de « la réaction des Français de toutes confessions pour défendre notre liberté, nos valeurs ». Retour ensuite à l'actualité locale pour celui qui sera « désormais disponible à 120 % » pour les affaires municipales, le maire annonçant qu'il s'apprête à quitter dans quelques jours son activité professionnelle.

    Retour sur 2014 tout d'abord : « Une année riche pour Ifs, avec en particulier l'inauguration du lycée François-Rabelais », dont une vingtaine d'élèves a pu montrer, pour la seconde année consécutive, l'étendue de son savoir-faire au détour d'un buffet parfaitement orchestré. Un tour d'horizon des autres événements et projets marquants de l'année écoulée a permis de saluer « le travail des agents de la Ville, pour le bien-être des Ifois et des Ifoises », mais aussi « le dynamisme du tissu associatif ».

    La 3e ville de l'agglomération

    Dans un second temps, le discours du maire s'est projeté sur 2015, évoquant travaux en cours et réalisations à venir comme « le restaurant scolaire d'Ifs plaine » ou un certain nombre de programmes neufs dont « une résidence à vocation étudiante et l'installation d'un syndicat professionnel des métiers de bouche » à proximité du nouveau lycée hôtelier.

    Affirmant aussi une « volonté affichée de donner à Ifs la place qu'elle mérite, celle de 3e ville de l'agglomération et 6e du Calvados », ce qu'il faut traduire par une nécessaire « redéfinition du pacte financier, en termes de dotations au sein de Caen-la-Mer ».

    Une revendication portée par l'ensemble des élus ifois, au-delà des rivalités politiques locales, mais qui pourrait s'appuyer dans les mois à venir sur de solides appuis politiques si l'on se réfère aux clins d’œil appuyés de Michel Patard-Legendre à « (son) ami le maire d'Hérouville Rodolphe Thomas » ainsi qu'à Joël Bruneau, le maire de Caen, « remercié pour les responsabilités de vice-président à la communauté d'agglomération » récemment confiées au maire d'Ifs... » OF


    votre commentaire
  • Un article extrait du site internet de Ouest-France du 2 janvier 2014 : http://www.ouest-france.fr/recensement-ifs-conforte-ses-positions-3094686

    Populat'IFS 2015Populat'IFS 2015Populat'IFS 2015Populat'IFS 2015Populat'IFS 2015Populat'IFS 2015Populat'IFS 2015

    Recensement : Ifs conforte ses positions

    Avec 11 450 habitants comptabilisés par l'Insee au 1er janvier 2012, Ifs confirme sa place de 3e ville de l'agglo caennaise, et son 6e rang départemental.

         « Au sud, il fait meilleur ! » Une boutade du maire, Michel Patard-Legendre quand on l'interroge sur les raisons du succès démographique de sa ville. Car selon les chiffres de l'Insee, arrêtés au 1er janvier 2012, la population municipale a encore progressé de 1,3 % par rapport à celle de 2007, actuelle référence, passant de 10 738 à 11 450 habitants.

         Blague à part, la situation géographique d'Ifs, aux portes de Caen, n'est pas totalement étrangère à cet essor. En premier lieu, Michel Patard-Legendre y voit l'attraction « d'une ville à la campagne, desservie par le tram et un réseau de bus adapté, ce qui est un gros avantage. Ifs a su se développer de manière raisonnée, sans quartiers chargés de barres d'immeubles. »

         La situation économique de la ville joue également : « Lorsque les emplois se développent, dès lors que des entreprises s'installent, les populations suivent. » L'élu est cependant lucide : « Attention à ne pas tomber dans l'excès, en accueillant toujours davantage de population, sans que les infrastructures et équipements soient adaptés. » Reste que pour Michel Patard-Legendre, en charge de l'habitat en tant que vice-président de Caen-la-Mer, « la ville dispose encore de marges de progression ». Notamment grâce au programme de rénovation urbaine : « Rue de Caen, 188 logements supplémentaires vont être livrés, les premiers immeubles seront achevés au printemps prochain. Dans le même temps, 30 maisons seront disponibles avec les Cottages d'Émilie, pour de l'accession à la propriété. Nous avons également un projet de logement social en entrée de ville. »

    Devant Vire ?

         Actuellement, la ville compte un peu plus de 30 % de logements sociaux. « Nous resterons attentifs à conserver l'équilibre et la mixité entre logement social et propriétés privées. Il faut veiller à l'harmonie qui contribue à l'image de la ville, avec pour conséquence de nombreuses demandes pour venir vivre à Ifs. » Selon les calculs effectués par la municipalité, la population aurait encore augmenté entre 2013 et 2014, et tutoierait désormais les 11 600 habitants. Ifs grillerait ainsi la politesse à Vire (11 562 selon l'Insee). « Il n'y a pas de concours entre nos deux villes, insiste Michel Patard-Legendre. Notre objectif est que la population fasse aussi vivre la ville, ses commerces et ses entreprises. Si l'on développe l'habitat, le développement économique suit. » OF - Nathalie LECORNU-BAERT.

    -------------------------------------------------------------

    Un article extrait du site internet de Ouest-France du 2 janvier 2014 : http://www.ouest-france.fr/le-point-de-vue-des-elus-de-la-minorite-3094685

    Le point de vue des élus de la minorité

    Populat'IFS 2015    "Conseiller municipal, leader de la minorité PS, Arnaud Fontaine voit dans la progression de la population municipale, « l’œuvre de Jean Moulin (maire d'Ifs de 1977 à 1983, puis de 1989 à 2001), qui a entamé la transformation du village qu'était Ifs, en vraie ville, sans en faire une cité-dortoir. Action poursuivie par la suite par Raymond Slama ».

         Le conseiller municipal pressent « qu'à terme, la population ne devrait pas dépasser 13 000 à 15 000 habitants. Car les limites de la commune ne sont pas extensibles, et il n'est pas question de raser des pavillons pour les remplacer par des immeubles. »

         Arnaud Fontaine pointe néanmoins « un important turnover de la population, parce que la ville ne dispose pas d'un parcours résidentiel. C'est pourquoi nous souhaitons qu'il puisse y avoir un 2e lotissement aux Clairières. » L'élu avance les chiffres fournis par les bailleurs sociaux : « Actuellement, 1 100 personnes sont en quête d'un logement plus grand à Ifs. Certaines familles ont quitté la ville pour cette raison. »

       Populat'IFS 2015  De son côté, Sylvaine Baumard, du groupe Gauche citoyenne, souligne qu'Ifs est « la seule ville de plus de 10 000 habitants à progresser dans le département », conséquence de « sa qualité de vie enviée », liée à des atouts majeurs tels que « habitat individuel et petits collectifs, mixité sociale harmonieuse, et forêt au coeur des quartiers. »

         Sylvaine Baumard concède également que l'habitat demeure « une nécessité » lorsqu'une commune « veut attirer et retenir les entreprises et l'emploi. Nous devons donc poursuivre nos efforts d'urbanisation au sein de Caen-la-Mer et répondre aux besoins de proximité logement-emploi des familles ». Au final, l'élue dit « ne pas être étonnée des chiffres du recensement à Ifs. C'est le fruit d'un travail continu et collectif. Mais j'aspire à une progression maîtrisée et diversifiée des constructions, tout en souhaitant ardemment garder la qualité et les labels obtenus dans les services de la Ville. Notamment dans la prise en charge des enfants, des jeunes et personnes âgées ». OF


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires