• Article du site de Ouest France du mardi 24 septembre 2013 :

    http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Jean-Paul-Gauchard-a-n-etre-jamais-la-on-est-deconnecte-_14383-avd-20130924-65998290_actuLocale.Htm

    Elect'IFS : Municipales à Ifs 2014Jean-Paul Gauchard :

    « À n'être jamais là, on est déconnecté » - Ifs

    « municipales 2014

    Suite aux différentes prises de position sur la fiscalité locale, parues hier dans Ouest-France, le maire Jean-Paul Gauchard réagit aux propos d'Arnaud Fontaine, leader d'un des groupes d'opposition au conseil municipal.

    Jean-Paul Gauchard coupe court « au coup du bas de laine laissé par la précédente municipalité et que nous aurions dilapidé ». Pour le maire actuel, qui tient un point presse ce mercredi au sujet des élections municipales, « il n'y a jamais eu de trésor de guerre, mais une gestion qui laissait apparaître des excédents à des fins électoralistes ». Et Jean-Paul Gauchard de renvoyer l'ascenseur à son opposant en évoquant une condamnation à 1,2 million d'euros « qui n'a été ni gérée, ni assumée et encore moins approvisionnée par l'équipe précédente ». Il fait référence, là, à un contentieux foncier qui l'oppose depuis des années à d'anciens propriétaires terriens.

    À propos des commentaires d'Arnaud Fontaine sur la fiscalité, Jean-Paul Gauchard s'interroge sur « les raccourcis alarmistes de son opposant. Il vise à faire ressurgir des idées reçues pour tenter de simplifier abusivement des questions qu'il semble ne pas maîtriser. Le groupe politique dont il est le président récolte là les fruits de son absence de participation à la vie municipale. À n'être jamais là, on finit par être déconnecté de la réalité de la vie locale. » OF

    ----------------------------------------------------------------

    Article et photo extraits du site Tendance Ouest :

    http://www.tendanceouest.com/caen/actualite-60406-municipales-2014-le-maire-ifs-ne-se-represente-pas.html      Publié le 25-09-2013 à 15:18:45 par M.G 

    Elect'IFS : Municipales à Ifs 2014

    Municipales 2014 : le maire d'Ifs ne se représente pas

    « Maire d'Ifs depuis 2008, Jean-Paul Gauchard a annoncé ce mercredi 25 septembre qu'il ne se présenterait pas aux prochaines municipales de mars 2014.

    Membre de la gauche citoyenne, majoritaire au conseil municipal ifois, Jean-Paul Gauchard a expliqué son choix pour deux raisons. "Ma conviction politique me pousse à prendre cette décision car je suis en faveur du mandat unique pour permettre à la classe politique de se renouveler", a-t-il expliqué. "Et puis je fais ce choix aussi pour des raisons personnelles, afin de pouvoir consacrer plus de temps et d'énergie à mes quatre enfants".

    La tête de liste de la gauche citoyenne à Ifs sera conduite par Sylvaine Baumard, 54 ans, actuelle première adjointe à la mairie. La liste sera composée de 33 noms. Ses membres devraient présenter leur programme pour le prochain mandat, à partir de la mi-novembre. » TO 

    -----------------------------------------------------------------

    Article et photos issus du site de Caensavezvous? du 25 septembre 2013 : http://www.caensavezvous.fr/?p=30948

    Municipales 2014 : Jean Paul Gauchard ne briguera pas un second mandat à la mairie d’Ifs

     Elect'IFS : Les municipales à Ifs 2014 : c'est part'IFS !Elect'IFS : Les municipales à Ifs 2014 : c'est part'IFS !

    Entourant M. Gauchard et MMe Baumard, M. Alain Gruenais, maire adjoint en charge du développement durable,  des activités économiques  et de l’économie sociale et solidaire , et Mme  Noëlle Le Maulf, maire adjointe en charge   de la vie culturelle et de la prévention des risques et sécurités

    Surprise ce mercredi. Dans son bureau à la mairie d’ifs, entouré de trois adjoints,  dont celle qui  est désignée pour lui succéder, M. Jean Paul Gauchard, maire depuis 2008 a officiellement annoncé qu’il ne se représentait pas au poste de maire, pas plus qu’il ne figurera sur la liste de la Gauche citoyenne, en mars 2014. 

    Il y a huit jours, c’est sa première adjointe Mme Sylvaine  Baumard, qui   a été adoubée,” à l’unanimité”, pour mener le liste de la Gauche citoyenne  à Ifs, en mars prochain. 

    Celui qui a fait le choix de ne pas se représenter, M. Gauchard ,explique “qu’entre  la fonction de maire et son  rôle de père, ( il a trois enfants âgés de 6 à 12 ans) il a fait son choix .  On change de chef d’orchestre , c’est tout. Je ne me représente pas , mais je resterai  et  je serai toujours attentif, aux côtés de l’équipe. Nul n’est irremplaçable. Ici on souhaite renouveler la classe politique. C’est en exerçant  sur un temps trop long que les gens ont ensuite du mal à se défaire de leurs fonctions.  

    J’ai durant ce mandat beaucoup donné et dépensé d’énergie. Je souhaite maintenant  la donner aux miens. Je ne suis pas un  politique carriériste, mais un citoyen engagé en politique. Je juge utile et nécessaire de passer  le relais. Je me suis mis en disponibilité  totale de l’enseignement cette année ( il est instituteur), afin de participer à la campagne. Peut-être que je m’engagerai à nouveau, plus tard, quand les enfants seront grands”. 

    Celle qui conduira la liste   en mars prochain est déjà élue, puisque maire adjoint en charge  des affaires sociales, du personnel de la mairie  et de la petite enfance. Elle est également élue communautaire. 

    Agée de 54 ans,  Mme Baumard, est  mère de trois enfants et grand mère  d’autant de petits enfants. Elle  était infirmière jusqu’en 2008   et a commencé à s’impliquer dans la vie politique en 2000 dans le cadre de l’association IDEES, pour la gauche citoyenne. Elle a été élue à l’unanimité de l’ensemble des colistiers actuels et à venir. 

    Elle précise “vouloir  ouvrir la porte à d’autres personnes  et d’autres partis”. Mais précise-t-elle appuyée par M. Gauchard,  “ après une quinzaine de réunions avec le PRG et le PS,  il apparaît une impossibilité d’association avec le PS local qui devrait  investir Arnaud Fontaine. Nous avons succédé à une équipe pilotée par le PS et les ambitions affichées par M. Fontaine  n’ont pas permis l’union. Sauf si c’était Jean Paul Gauchard qui menait la liste”. 

    Nous avons fait nos preuves pendant 5ans, et eux estiment que la ville a été édifiée par le PS . Alors… . Nos discussions continuent avec EELV, le PC et le parti de gauche. Cependant une grande majorité de notre liste repart avec nous”.  

    Et Mme Baumard de conclure :  “ nous sommes dans le souhait de laisser comme déjà c’est le cas , la parole aux électeurs, tout au long du mandat. D’ailleurs nous avons une adresse mail  sur laquelle ils peuvent s’exprimer” :  gauche.citoyenne@orange.fr 

    --------------------------------------------------------

    Article et photo extraits du site de Ouest-France du 16 octobre 2013 :

    http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Ifs.-Municipales-Arnaud-Fontaine-PS-vise-le-fauteuil-de-maire_40771-2239643-pere-bno_filDMA.Htm

    Elect'IFS : Municipales à Ifs 2014Ifs. Municipales :

    Arnaud Fontaine (PS) vise le fauteuil de maire

    Elect'IFS : Municipales à Ifs 2014

    « L’actuel chef de l’opposition PS au conseil municipal a annoncé mardi 15 octobre, le lancement de sa propre liste PS et parti radical de gauche. Il n’y aura donc pas de liste commune avec la gauche citoyenne, la majorité sortante, menée par Sylvaine Baumard.

    La décision de Jean-Paul Gauchard de ne pas se représenter a précipité cette désunion. Arnaud Fontaine, conseiller régional et enseignant au lycée professionnel Laplace de Caen, souhaite « apporter de vraies réponses aux Ifois, qui en ont marre des bavardages ». Sa liste définitive sera connue début novembre, mais le noyau dur de l’équipe est déjà connu.

    Il s’agit de : Françoise Hersent, secrétaire de la section PS ; Déborah Dion, membre du mouvement des jeunes socialistes ; Raymond Slama, ancien maire, actuellement conseiller général, directeur de campagne ; Jean-Michel Julienne, membre du parti radical de gauche. » OF

    Un article sur le site de Ouest-France.com du 16 octobre 1013 :

    http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Arnaud-Fontaine-dans-la-course-aux-municipales-_14691-avd-20131016-66146499_actuLocale.Htm 

    Arnaud Fontaine dans la course aux municipales -

    « L'actuel chef d'opposition PS au conseil municipal vise le fauteuil de maire. Faute d'accord pour une union des gauches, ce professeur de 41 ans crée une liste contre celle de Sylvaine Baumard.

    La décision de Jean-Paul Gauchard, l'actuel maire, de ne pas se représenter, a scellé les derniers espoirs de l'union des gauches. Pour Arnaud Fontaine, il était inenvisageable de se ranger derrière Sylvaine Baumard, qui sera tête de liste de la gauche citoyenne, la majorité sortante, aux prochaines municipales.

    « Jean-Paul Gauchard était légitime pour conduire une liste commune, car il a déjà été élu par les Ifois. Ce n'est pas le cas de celle qui veut lui succéder », pointe Arnaud Fontaine, qui au départ avait prévu d'être seulement 3e sur une éventuelle liste commune.

    Le candidat désormais déclaré est sûr de la force de l'union du PS et du Parti radical de gauche (PRG), réunis dans l'opposition depuis désormais cinq ans. « Le rapport entre notre union, et celle d'Europe Écologie-Les Verts et leurs alliées est de deux contre un en notre faveur. » C'est donc « avec ambition, pour ma ville et mon équipe », qu'Arnaud Fontaine brigue un mandat de maire pour les cinq à venir.

    « Ifs ne doit pas devenir une cité de bobos »

    Celui qui enseigne au lycée professionnel Laplace de Caen, s'est entouré d'un noyau dur, en rassemblant son camp, PS et PRG réunis. « Un tiers de la liste sera aussi constitué de personnes non encartées, et qui ne faisaient pas non plus partie de la précédente municipalité. » L'équipe complète sera connue début novembre.

    Sur le programme que souhaite développer Arnaud Fontaine, le cadre de vie sera sa principale priorité. « Il faut que les Ifois se sentent bien chez eux. L'entretien des espaces verts est une réelle préoccupation. » Sur le logement, il regrette que « 1 300 personnes soient actuellement en attente d'un logement, contre 800 en 2008. Ce déficit fait augmenter la pression sur le foncier ».

    Pour lui, il faut bâtir davantage de logements. « La majorité actuelle ne peut pas dire qu'il ne faut plus construire. Ifs ne doit pas se transformer en cité de bobos, avec des pistes cyclables partout et des habitants qui mangent bio. » Une attaque non dissimulée envers ceux qu'ils considèrent encartés dans le parti d'Europe-Écologie-Les-Verts.

    « S'appuyer sur Caen-la-Mer »

    Sur le plan culturel, il souhaite l'implantation d'une médiathèque sur le territoire d'Ifs, donner davantage de créneaux au théâtre en hors saison, pour les mettre notamment au service des associations de la ville. Pour le financement des aménagements, Arnaud Fontaine « veut davantage s'appuyer sur l'agglomération Caen-la-Mer, là où l'actuelle majorité a fait trop souvent cavalier seul ».

    À cinq mois des élections, le chef de file de la liste PS et PRG a déjà lancé sa campagne. « Les Ifois ne vont pas nous découvrir. On veut leur apporter des réponses à leurs préoccupations. Les habitants de la ville sont aujourd'hui lassés des bavardages. » Romain CHIRON.

    -----------------------------------------------

    Une réponse de l’association Derailleurs sur les "bobos bio à vélo" à Arnaud Fontaine trouvée sur :

    http://derailleurscaen.net/2013/10/17/ifs-you-can-dream/

    Elect'IFS : Les municipales à Ifs 2014Ifs you can dream

    « Ifs ne doit pas se transformer en cité de bobos, avec des pistes cyclables partout et des habitants qui mangent bio. » (propos d’Arnaud Fontaine rapportés par Ouest-France, 16/10/2013)

    Nous voilà prévenus : si d’aventure la liste conduite par M. Fontaine (actuellement conseiller municipal à Ifs et conseiller régional), candidat PS aux élections municipales à Ifs l’emportait, l’article L228-2 du Code de l’environnement ne serait pas plus appliqué dans cette commune qu’il ne l’a été jusqu’alors … Ifs est pourtant la troisième ville de Caen la Mer : elle a des devoirs en matière de déplacements.

    Quelques pistes cyclables ont été construites dans les années 1990. Ironie de l’histoire, les maires de l’époque étaient successivement MM Moulin, puis Slama, ce dernier se présentant aujourd’hui sur la liste d’A. Fontaine …

    Pas de quoi crier au génie cependant : les « Dérailleurs » de l’époque n’avaient pas réussi à faire entendre leurs critiques sur les principes retenus (pistes bidirectionnelles en site propre sur les trottoirs posant différents problèmes : entrées et sorties difficiles, gestion des intersections dangereuses, conflits avec les piétons, inconfort pour les cyclistes – bordures de trottoirs par exemple …)

    La municipalité actuelle n’a quant à elle pas eu de politique visible en matière de déplacements, et les rares aménagements réalisés ces dernières années ont souvent enfreint le code de la route et/ou n’ont pas respecté les « règles de l’art ». On citera par exemple une « fantastique » piste qui débute sur un trottoir et se termine sur un sens interdit, une bande cyclable à double sens (interdit par le Code de la route !) ou un trottoir improprement baptisé « voie verte ».

    Bref : ce n’était pas terrible, et c’est pire…

    La candidature d’Ifs a d’ailleurs été proposée à plusieurs reprises au titre du « Clou rouillé ».

    Nous n’avons pas connaissance des propositions des autres candidats ifois en matière de déplacements. Entre le « on fait un peu et mal » de la majorité actuelle et le « on ne fera plus rien » de M. Fontaine, on peut craindre que le débat électoral ne soit pas à la hauteur des enjeux.

    Au-delà, l’amalgame opéré par M. Fontaine entre « pistes cyclables » et « bobos » mérite aussi un commentaire. Au travers de ces propos transparaît une image du vélo comme moyen de déplacement particulièrement malvenue, et une idée de l’urbanisme archaïque :

    • Pour le centre ville, les riches en grosses voitures et les bobos à vélo.
    • Pour la périphérie, les classes moyennes en voitures (moyennes ?) et les pauvres en bus.

    C’est ce qu’on semble nous dire en filigrane, et c’est inquiétant.

    Espérons que les campagnes électorales qui commencent nous permettent d’entendre des propos plus intéressants… »

    Rappel en photos de quelques réalisations ifoises. Crédit photo Dérailleurs sur :   http://derailleurscaen.net/2013/10/17/ifs-you-can-dream/

    ---------------------------------------------------------

    Article extrait du site Ouest France du mardi 22 octobre 2013 :

     http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Ifs-une-liste-soutenue-par-l-UMP-aux-municipales_40771-2241772-pere-bno--35238-abd_filDMA.Htm

    Ifs. Une liste soutenue par l’UMP aux municipales

    « Ancrée depuis longtemps à gauche, Ifs (11 000 habitants) est rarement une cible privilégiée pour la droite et le centre. Pour les municipales de mars 2014, l’UMP a tout de même initié une liste. « Ifs autrement » sera menée par Michel Patard-Legendre. Pour ce cadre commercial de 60 ans, novice en politique et dont la liste n’est pas encore complète, « c’est un rendez-vous pour s’implanter dans la commune et essayer de peser sur l’agglo ». OF 

    Un article trouvé sur le site caensavezvous.fr du 22/10/13 :

    http://www.caensavezvous.fr/?p=31991

    Elect'IFS : Les municipales à Ifs 2014 : c'est part'IFS !IFS : Une liste pour la droite républicaine et le centre droit

    « Avec la volonté de proposer une alternative à la politique de gauche menée par l’équipe  municipale sortante, mais aussi celle du parti socialiste lors des précédentes mandatures,  IFS AUTREMENT défendra les intérêts de toutes les Ifoises et tous les Ifois lors des  prochaines élections municipales avec le soutien de l’UMP.
    Regroupant des Femmes et des Hommes de terrain confrontés aux difficultés croissantes  de beaucoup de nos concitoyens, notre liste défendra les valeurs de la Droite  Républicaine et du Centre Droit en mars 2014.
    L’emploi, la fiscalité, l’éducation, la sécurité, le logement, l’environnement seront des  sujets parmi d’autres que nous aborderons au cours des semaines à venir.
    La gauche à Ifs et à Caen la Mer, ce n’est pas une fatalité, nous comptons redonner  l’espoir à nos concitoyens.
    IFS AUTREMENT - Michel PATARD-LEGENDRE » CSV

    Article et photo extraits du site Ouest-France.fr du samedi 26 octobre 2013 :

    http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_--Ifs-Autrement-une-liste-conduite-par-l-UMP-_14623-avd-20131026-66217653_actuLocale.Htm

     « Ifs Autrement », une liste conduite par l'UMP - Ifs

    Elect'IFS : Les municipales à Ifs 2014 : c'est part'IFS !

    "Conduite par Michel Patard-Legendre (UMP), la liste « Ifs Autrement », qui veut rassembler droite et centre, fait ses premiers pas dans la campagne électorale.

    Partant du score de Nicolas Sarkozy à Ifs (37 %) au second tour de l'élection présidentielle de 2012, l'UMP entend offrir une alternative, clairement fléchée à droite et au centre, aux municipales de 2014. « Dans cette perspective, le groupe Ifs Autrement a distribué un document à tous les habitants », indique Michel Patard-Legendre (UMP), 60 ans, cadre commercial, habitant Ifs depuis 2002.

    Ce document soulève plusieurs questions ayant trait à la vie quotidienne, comme le mauvais entretien des espaces verts, aires de jeux et trottoirs : « Un état inconcevable. Nous redonnerons le droit de vivre dans un cadre propre et fleuri. »

    Autre souci : le peu de présence de la police municipale dans les rues. « Nous ne mettons pas en cause la police municipale mais le sentiment d'insécurité, lié aux cambriolages locaux, est en progression. »

    Autres motifs de mécontentement : les turbulences autour de la collecte des ordures ménagères et la hausse des impôts d'agglomération. « Il s'agit certes de décisions communautaires mais ratifiées par nos élus », observe Michel Patard-Legendre. Enfin la réforme des rythmes scolaires a été adoptée dans la « précipitation et avec une concertation insuffisante. »

    « Se réancrer sur le territoire »

    « Nous n'allons pas nous contenter de critiquer. Nous élaborerons un programme en mettant l'accent sur les liaisons entre les différents quartiers d'Ifs, qui vivent éclatés. Et nous allons nous pencher sur Ifs-Bourg, qui semble plus à Caen qu'à Ifs », annonce Michel Patard-Legendre. Il revendique un long passé de militant politique : « Gaulliste social, j'ai adhéré au RPR en 1985. »

    Selon le chef de file, la présence d'une liste se revendiquant clairement de la droite et du centre résulte de la volonté de l'UMP de se « réancrer sur tout le territoire. Mais aussi de l'expérience des municipales de 2008 où était présente une liste opposée à la gauche, mais mal identifiée. »

    « Au printemps, une quinzaine de militants UMP d'Ifs se sont réunis pour examiner la possibilité d'une liste en annonçant clairement la couleur. Depuis la rentrée, s'est constitué un groupe d'une quinzaine de personnes élargi à d'autres cercles », indique le chef de file, pour qui le jeu est ouvert face à une gauche locale divisée." OF

    --------------------------------------------------------------------

    Un article extrait du site Ouest-France du 7 novembre 2013 :

    http://www.ouest-france.fr/les-communistes-prendront-position-le-18-novembre-1700253

    Les communistes prendront position le 18 novembre

    Elect'IFS : Les municipales à Ifs 2014 : c'est part'IFS !« Alors que deux listes de gauche semblent déjà se dessiner pour les municipales de mars prochain, le groupe communiste ifois qui dit vouloir « travailler à l'union de toute la gauche », n'a pas encore pris position sur la conduite à tenir. « Cela se fera lors d'une réunion qui se tiendra lundi 18 novembre », explique leur chef de fille, Allan Bertu.

    Pour lui, « l'union est une nécessité. Le Parti communiste y portera des propositions qui répondent aux questions de salariés, des agents du service public, des chômeurs, des jeunes et des retraités. »

    Allan Bertu veut s'employer à « bâtir le rassemblement de la gauche politique avec le monde du travail, avec le mouvement social et associatif, avec cette société civile riche de toutes ses citoyennes et de tous ses citoyens ». OF

    ... et un article extrait de caensavezvous.fr du 6 novembre 2013 : http://www.caensavezvous.fr/?s=Ifs

    MUNICIPALES à IFS : Les communistes travaillent à l’union de toute la gauche.

     « Dans moins de six mois, les électrices et électeurs d’IFS choisiront leurs élus municipaux.
    Cette élection aura une très grande importance sur leur vie et sur leur ville. Il s’agira de mener des
    politiques ancrées à gauche, populaires et solidaires face à l’austérité, la vie chère.
     
    Alors que la droite essaie des tromper les électeurs en nationalisant le scrutin municipal à venir et que le
    risque de l’extrême droite est réel dans notre ville, les communistes agissent pour unir la gauche à Ifs.
    Dans de nombreuses collectivités, la gauche unie a montré qu’elle sait apporter au quotidien
    des réponses aux attentes de nos concitoyens. Pour ces élections, ces mots ont une portée
    bien plus importante face aux appétits de réactionnaires comme le candidat de droite déclaré.
    L’union est donc une nécessité.
     
    Le Parti Communiste Français portera dans l’union des propositions qui répondent aux
    questions des salariés, des agents du Service Public, des chômeurs qui dans l’année arriveront
    en « fin de droits », des jeunes, des retraités et de toutes celles et ceux qui souffrent de cette
    crise.
    Les communistes sont déterminés à œuvrer pour construire un projet à gauche qui porte loin,
    construire une ville qui protège socialement et redonne l’espoir qu’une autre société est
    possible.
     
    En tant que chef de file, je m’emploierai sans compter pour bâtir le rassemblement de la
    gauche politique avec le monde du travail, avec le mouvement social et associatif, avec cette
    société civile riche de toutes ses citoyennes et de tous ses citoyens. 
     
    Allan BERTU
    Chef de file des communistes d’Ifs » CSV

    ---------------------------------------------------

    Article et photo extrait du site Ouest-France.fr du 22 novembre 2013 :

    http://www.ouest-france.fr/les-elus-sengagent-pour-legalite-femmes-hommes-1737280

    Les élus s'engagent pour l'égalité femmes-hommes

    Elect'IFS : Les municipales à Ifs 2014 : c'est part'IFS !

    Alexandra Destais, chargée de mission aux droits des femmes et à l'égalité, était l'invitée du conseil municipal lundi soir. | 

    « Malgré 28 textes de lois et 400 textes réglementaires depuis 1981, où en est-on vraiment dans les faits ? » interroge Alexandra Destais, au début d'une séance placée sous le signe des questions d'égalité hommes-femmes. Pardon, « femmes-hommes ! » On ne plaisante pas avec une situation qui reste déséquilibrée : « 27 % de différence de salaire à responsabilité égale, 600 € de différence dans la pension de retraite moyenne, 80 % des tâches domestiques et familiales assurées... »

    Un engagement de longue date

    Les élus présents, 14 femmes et 15 hommes, sont à l'écoute, et votent à l'unanimité. Ifs signera ce Plan régional stratégique en faveur de l'égalité. Une délégation municipale aura d'ailleurs les honneurs du Zénith, mercredi 27 novembre, pour avoir donné des noms de femmes aux trois dernières rues baptisées.

    Sylvaine Baumard précise qu'il s'agit d'un engagement aux applications concrètes : « Ces messages sont relayés au quotidien par nos services, avec, par exemple, la parité parmi les candidats reçus lors des recrutements, des référents à tous les niveaux... » Anne-Marie Devieilhe rappelle qu'une classe ifoise a reçu un 1er prix du concours d'affiches « Respect mutuel filles-garçons ».

    En France, seules 14 % des maires sont des femmes. « À Ifs on fait en sorte que ça change », avait glissé malicieusement Jean-Paul Gauchard en début de séance, dans un clin d'oeil à Sylvaine Baumard qui briguera sa succession en mars prochain. Les municipales de 2014, une histoire de femmes à Ifs ? » OF

    -----------------------------------------------------

    Un article extrait du site de Ouest-France du 13 janvier 2014 :

    http://www.ouest-france.fr/le-mouvement-unitaire-progressiste-soutient-arnaud-fontaine-1851053

    Le Mouvement unitaire progressiste soutient Arnaud Fontaine

    « Le Mouvement unitaire progressiste (Mup), créé par l'ancien secrétaire national du PCF Robert Hue, entre dans la campagne municipale. Ses militants locaux apportent leur soutien à Arnaud Fontaine, conseiller régional et conseiller municipal et « candidat officiel du parti socialiste et du PRG à Ifs ». Autour de lui, ils voient « une union alternative pour une autre gestion de la Ville d'Ifs à gauche a déjà commencé à se réaliser ». Dans un contexte difficile, le Mup veut participer « activement à la constitution d'une liste de progrès, autour de projets d'intérêts municipaux et non simplement partisans, constituée de femmes et d'hommes compétents représentant l'ensemble des composantes de la majorité gouvernementale actuelle, et au-delà... » OF

    -----------------------------------------------------

    Un article et une photo extraits du site Ouest France du 16 janvier 2014 :

    http://www.ouest-france.fr/jean-paul-gauchard-2014-fera-date-1860031

    Elect'IFS : Les municipales à Ifs 2014 : c'est part'IFS !

    Environ 200 personnes étaient réunies dans la salle François-Mitterrand, mardi soir, pour assister aux vœux du maire.

    Le maire, Jean-Paul Gauchard, ne sera pas candidat aux élections municipales en mars prochain. Il a présenté ses derniers vœux aux Ifois mardi soir.

         « Je suis maire jusqu'à fin mars. Ce discours n'est donc pas un discours d'adieu, d'autant que je n'ai pas dit qu'un jour, peut-être, je ne reviendrais pas. C'est malgré tout l'occasion de préciser combien j'ai apprécié de travailler avec vous, pour faire vivre notre Ville. » 

    Jean-Paul Gauchard, maire sortant (Gauche citoyenne), a présenté les derniers vœux de son mandat aux habitants, aux responsables associatifs, aux commerçants et aux partenaires de la Ville, mardi soir. Dix-neuf de ses conseillers municipaux étaient à ses côtés, dont Sylvaine Baumard, candidate de la Gauche citoyenne aux élections municipales de mars prochain. Également présents : les représentants des conseils municipaux d'enfants et de jeunes.

    « Tenir ses obligations »

    Le maire sortant a dressé un bilan de l'année 2013. Il a notamment évoqué l'entretien des équipements, l'augmentation du nombre de commerces de proximité, la création d'emplois d'avenir et l'application de la réforme des rythmes scolaires. « La Ville a su tenir ses obligations de service public, malgré des finances contraintes », a-t-il avancé, en mentionnant la baisse des contributions de l'État.

    Après le bilan, l'heure est aux projets. Pas de doute pour le maire, « 2014 fera date ». Jean-Paul Gauchard a développé quelques grands rendez-vous normands : les Jeux équestres mondiaux, les championnats du monde de kayak-polo et, surtout, le 70e anniversaire du Débarquement.

    Parmi les différentes manifestations, « la Ville célébrera le jour de la libération d'Ifs par les Canadiens, le 20 juillet », rappelle le maire.

    En projet phare de 2014, « nous allons accueillir un équipement de toute beauté : le lycée de l'hôtellerie. Il rajoutera de la vie et de l'animation dans le quartier, mais aussi dans toute la ville », s'est enthousiasmé l'élu. L'établissement doit ouvrir à la rentrée de septembre prochain, sur le campus 3.

    Jean-Paul Gauchard a terminé son discours en « adressant un mot à celle ou celui qui [lui] succédera », sans pour autant nommer Sylvaine Baumard. « Prenez bien soin d'Ifs, c'est une ville qui le mérite vraiment », a-t-il conclu. » OF - Fanette BON.

    ----------------------------------------------------------------------------

    Un article extrait du site de Ouest-France du 12 février 2014 :

    http://www.ouest-france.fr/r-slama-ni-maire-sortant-ni-candidat-1931409

    R. Slama : « Ni maire sortant ni candidat »

     « Maire de 2001 à 2008, Raymond Slama se demande pourquoi le maire a parlé de lui dans le débat d'orientation budgétaire.

    Il est remonté, Raymond Slama. Quand il a appris que son mandat de maire (PS), de 2001 à 2008, avait été pris pour cible lors du débat d'orientation budgétaire conduit par le maire actuel Jean-Paul Gauchard (Gauche citoyenne), lundi soir (lire Ouest-France d'hier), il est sorti du calme et du silence qui lui sont plutôt habituels.

    « Je ne suis plus maire depuis six ans, je ne suis candidat à rien. Mais qu'est-ce que j'ai fait à M. Gauchard ? », s'emporte Raymond Slama, assis dans son bureau de conseiller général du canton de Caen 10.

    Pour lui, qui dit n'avoir « jamais assisté à une séance de conseil depuis 2008, ni même formulé quelque remarque que ce soit sur l'action de la majorité actuelle », c'est l'heure de la séance de rattrapage.

    « Puisque M. Gauchard tient tellement à faire et à refaire le bilan de mon mandat, qui n'a sans doute pas été parfait, j'aimerais bien qu'il nous fasse le sien », poursuit Raymond Slama qui soutiendra, dans les semaines qui viennent, la candidature PS d'Arnaud Fontaine, actuel conseiller municipal de la minorité. Pour l'ancien maire, « il n'y a guère que la passerelle du périph', un skate park et la crèche de l'Ehpad à signaler comme nouvelles réalisations. Le reste avait été lancé avant 2008. » Voilà qui promet dans les semaines qui viennent. Lundi 24 février, le vote du budget pourrait être encore plus long que le débat d'orientation budgétaire. Et dire que tous les protagonistes de ce débat pré-électoral sont de gauche... »

    ------------------------------------------------------------------

    Un article extrait du site de Ouest-France du 13 février 2014 :

    http://www.ouest-france.fr/querelles-gauche-la-liste-ifs-autrement-apprecie-1933945 

    Querelles à gauche : la liste « Ifs autrement » apprécie

    « La gauche ifoise se chamaille. Le centre et la droite comptent les points en espérant rafler la mise. C'est ce que semble dire Michel Patard-Legendre, tête de liste d'« Ifs autrement » pour les prochaines municipales : « Après avoir cohabité sans heurts apparents pendant six ans, la gauche ifoise a vivement exprimé ses désaccords au cours du dernier conseil municipal. Entre « l'extrême gauche » de l'équipe sortante dénoncée par le Parti socialiste, et la gestion déficiente de la précédente équipe municipale PS critiquée par la Gauche Citoyenne, le fossé semble impossible à combler. »

    Pour le candidat UMP, « les électeurs auront donc le choix à Ifs entre une gauche divisée et la liste « Ifs autrement », unie du centre à la droite républicaine (MoDem, UDI et UMP) dont l'ambition est d'agir pour donner à la commune le dynamisme qui lui manque et la place qui lui revient dans l'agglomération. »


    votre commentaire
  •      Du 13 septembre 2013 au 27 septembre 2013, une exposition “Ifs de la campagne à la ville”, réalisée par le groupe de travail “Patrimoine”, s’est tenue sous les voûtes de l’hôtel de ville. Elle présentait l’évolution d’Ifs au travers de l’activité agricole (fermes disparues ou encore présentes. Alain Gruenais, responsable du groupe "Patrimoine" a bien voulu me transmettre les trois totems réalisés pour cette exposition ; voici le troisième :


    votre commentaire
  •      Du 13 septembre 2013 au 27 septembre 2013, une exposition “Ifs de la campagne à la ville”, réalisée par le groupe de travail “Patrimoine”, s’est tenue sous les voûtes de l’hôtel de ville. Elle présentait l’évolution d’Ifs au travers de l’activité agricole (fermes disparues ou encore présentes. Alain Gruenais, responsable du groupe "Patrimoine" a bien voulu me transmettre les trois totems réalisés pour cette exposition ; voici les deux premiers  :

     Expo d'IFS : "De la campagne à la ville" septembre 2013 suite

    Données pour la population IFS

    Nombre d'habitants 

         1817      710                1962   1 792

         1836      741                1972   4 105

         1846      772                1978   5 513

         1856      760                1982   5 635

         1866      794                1990   6 974

         1876      682                1999   9 207

         1886      606                2009  10 922         

         1896      599

         1906      561

         1926      634

         1936      803

         1946      744

         1954   1 263

    Répartition géographique : (en pourcentage de population)

                                  Village                Bras                  Plaine

    1861 :      787h      68,8 %               24,9 %               6,3 %

    1936 :      803h       44 %                  26 %                30 %

    2010 : 10 922h       49,87%                2,85%             47,26%

    Les secteurs d'activités :

                      Primaire                   Secondaire                     Tertiaire

    1861             30 %                          67 %                                 3 %

    1936             35,2 %                      30,4 %                            34,4 %

    1968               1,8 %                      40,5 %                            57,7 %

    1982               0,3 %                      32,5 %                            67,2 %

    2009               0,1 %                      24,9 %                              75 % 

    Chiffres transmis par A. Gruenais, responsable du groupe "Patrimoine".


    votre commentaire
  • Expo d'IFS : "De la campagne à la ville" septembre 2013 suiteDu 13 septembre 2013 au 27 septembre 2013, une exposition “Ifs de la campagne à la ville”, réalisée par le groupe de travail “Patrimoine”, s’est tenue sous les voûtes de l’hôtel de ville. Elle présentait l’évolution d’Ifs au travers de l’activité agricole (fermes disparues ou encore présentes. Alain Gruenais, responsable du groupe "Patrimoine" a bien voulu me transmettre les renseignements très intéressants ci-dessous :

    L’AGRICULTURE à IFS DE 1855 à 1955 ETUDE DE DOCUMENTS

         Jusqu’à une époque récente, la commune d’Ifs était une petite commune rurale. Elle n’est devenue une ville que depuis 1968, date à laquelle elle a eu plus de 2000 habitants et où les activités n’étaient plus majoritairement agricoles. Depuis l’Antiquité, l’activité principale de la plaine au sud de Caen a été l’agriculture, cela le restera jusqu’au milieu du XXème siècle.

         Les documents : Déposés aux Archives départementales du Calvados, il s’agit de questionnaires, remplis par les mairies (en double exemplaires) transmis au Ministère de l’Agriculture et du Ravitaillement. Ils n’existent pas pour toutes les années et peuvent présenter des différences. On les trouve de 1855 à 1955, mais on ne les a de façon continue que de 1917 à 1941. Ils sont signés par les maires et des représentants des agriculteurs ainsi que de l’instituteur, secrétaire de mairie. ( Dans les années 30, on reconnaît la signature de Monsieur Turquetil).

         On peut ainsi étudier :

    O Les cultures et leur rendement

    O Les cheptels.

         Par contre nous n’avons que peu de renseignements sur les hommes et les femmes qui travaillent sur les terres. Seuls le questionnaire de 1855 et celui de 1930 nous donnent quelques renseignements

    Les cultures :

         Au cours de cette période, il y a peu de changements, les cultures de la commune sont les mêmes.

    Répartition des terres :

         La commune comptait 880 ha de terres agricoles. En 1929, la superficie de la commune passe à 911 ha car on y a ajouté les terres non agricoles (terrains bâtis, routes….).

    Cette superficie est divisée en trois parties dont la répartition a peu évolué ;

               Terres labourées      Pâturages       Autres

    1917             91%                 5,5%         3,4%

    1935             83,2%             12,2%         4,6 %

         Entre ces deux dates, on constate une augmentation de la superficie en pâturages. C’est un phénomène que l’on constate surtout autour des villes car le niveau de vie s’élève et il faut ravitailler les villes en viande et en produits lactés.

         Sur ces terres agricoles, on a deux types de productions :

              - Les productions végétales

              - Les productions animales

    Les productions végétales :

         Les terres labourées sont utilisées pour des cultures pour les hommes mais aussi pour le fourrage pour les animaux. Une centaine d’hectares seulement sont des prairies naturelles Dans les productions pour les hommes trois cultures sont dominantes

    - Les céréales ; sont produites sur presque la moitié des terres en 1917 (47,3%), en 1935, la proportion a baissé (44%) et en 1941 la majorité des terres fournit des céréales ( c’est la guerre). Le blé est la céréale la plus produite, la production augmente au cours de la période, vers 1950, le blé couvrira presque 100% des terres céréalières. Les rendements ne sont pas très importants. Dans la période 1917-1941, ils sont environ de 20 quintaux à l’ha, les bonnes années et 16 à 18 quintaux, les années moins favorables. En plus petites quantités sont produites d’autres céréales avec des rendements équivalents. A la fin du XIXè siècle et au début du XXème siècle, on trouve encore du méteil (mélange de seigle et de froment), plus résistant, il complète la production de blé en cas de mauvaise saison. Le seigle et l’orge sont cultivés sur de petites superficies. L’avoine est produite en plus grande quantité car il faut nourrir les chevaux. Au milieu du XXème siècle, seul le blé restera cultivé en quantité, on ne fait plus mention ni du méteil ni du seigle, l’avoine et l’orge sont très secondaires.

    - Les betteraves : La superficie consacrée aux betteraves a varié au cours de la période. Cultivée sur 28 ha en 1923, elle occupe 70 ha en 1940. Deux types de betteraves sont cultivées : - la betterave fourragère pour la nourriture animale.

                     - la betterave sucrière, sans que nous soit précisé la part de chacun.

    - La pomme de terre : peu cultivée en 1855 ( 6 ha seulement), elle voit son territoire s’agrandir(15 ha en 1917) jusqu’à atteindre 35 ha en 1933. Aucune explication n’est donnée pour expliquer cette croissance dans les années trente. Après cette date la surface diminue pour rester autour de 25 ha. (effet de la crise ?)

    Productions pour les animaux :

         Animaux de trait ou animaux d’élevage, les animaux sont nourris avec la production de l’exploitation, 40 à 50 % des terres sont réservées à la nourriture des animaux : prairies artificielles, fourrages cultivés, prés. En 1917, les prairies artificielles ( c’est-à-dire ensemencées et cultivées) représentent 46 % de la surface réservée aux animaux, en 1928, elle n’est plus que de 18% et en 1937, de 14 %. Cette diminution correspond à une augmentation de la production des plantes fourragères ce qui explique que le troupeau ne change pas. ( question de mode ou question de météo ?) La superficie des prés a évolué. Elle a doublé de 1917 à 1930.

    46,5 ha pendant la 1ère guerre mondiale

    50 à 60 ha -> 1929

    112 ha à partir de 1930

         Outre ces principales cultures, des renseignements sont donnés sur des cultures secondaires. C’est ainsi que l’on signale la culture du lin en 1919 (1 ha) ,1920 (5 ha), 1921  (1ha) puis en 1939 (6ha) et en 1940 (3ha). Il s’agit des périodes des deux guerres mondiales. Cela peut s’expliquer par les difficultés à trouver des fibres textiles, en particulier du coton et de le faire parvenir en Normandie. En 1954, on trouve aussi la culture du chanvre signalé comme destiné à nourrir les vaches. Une toute petite partie des terres( 1 à 2 ha selon les années est réservée au choux pour les animaux. Cette diversité de production permet de faire face à de mauvaises récoltes de céréales.

    Les productions animales :

         On distingue deux catégories d’animaux :

         - les animaux de trait

         - les animaux de boucherie et de production laitière.

         Les animaux de trait sont, à Ifs des chevaux qui sont utilisés pour tracter les machines agricoles ( moissonneuse- lieuse, charrue, brabant…) ils sont essentiels pour l’exploitation car ils représentent la force énergétique complémentaire de celle de l’homme. Ils servent aussi au transport ( marchandises et hommes. Leur nombre est important. Ils sont nourris dans les prés et grâce à l’avoine et au fourrage cultivé sur les terres de l’exploitation. En 1921, il y a à Ifs 616 habitants et 175 chevaux auxquels il faut ajouter 9 ânes. Leur nombre cependant diminue au cours de la période. Dans les années qui précèdent la 2nde guerre mondiale, il n’y a plus qu’une centaine de chevaux (t 3 ânes). Leur nombre diminue fortement après 1945. (Entre 1940 et 1945, certains chevaux sont signalés comme appartenant à l’armée, donc en pension à Ifs). En 1954, il y a 52 chevaux dans les fermes ifoises ; le règne du tracteur est arrivé.

         Animaux de boucherie et production laitière : Quatre catégories sont définies : bovins, ovins, porcins, caprins.

    Bovins : Les troupeaux sont composés de bœufs élevés pour la viande et de vaches laitières. Leur nombre n’a pas beaucoup varié au cours du Xxème siècle, entre 200 et 350 têtes, mais au XIXème siècle nous avions un troupeau de seulement 150 têtes. La demande de viande et de lait augmente au cours du Xxème siècle. Dans le document, on peut aussi remarquer l’hécatombe de juin 1944 puisqu’au printemps 1944, on recensait 358 bovins alors qu’en 1945 il n’en restait plus que 108 têtes.

    Ovins : Le troupeau de moutons, béliers,, brebis et agneaux était important en 1855 ( 420 têtes), il a beaucoup diminué pendant la première guerre mondiale ( 98 en 1918 ), pour augmenter à partir de 1923, en 1929 440 têtes forment le troupeau. Dans les années trente, le troupeau oscille entre 300 et 500 têtes. Les moutons ont payé un lourd tribut lors du débarquement : 419 têtes en 1944, 82 en 1945.

    Porcins : Le nombre de porcs ( verrats, truies, cochons d’élevage) est assez faible. L’élevage était destiné à la nourriture de la famille ( y compris les domestiques et les journaliers) et ne faisait pas l’objet d’un commerce. En 1935 cependant on crée une fonderie de suif qui devait être alimentée aussi par les communes avoisinantes.

    Caprins : leur nombre est faible et variable. Nous avons 15 caprins en 1922 et 2 en 1926 ! Ces chiffres sont-ils fiables.

         Pendant la période 1855 – 1955, l’agriculture était encore l’activité principale de la commune. Elle a peu changé de 1855 à 1945 : les outils, les cultures ont peu évolué même s’il y a eu un début de mécanisation (moissonneuse – lieuse ). Dominée par la culture des céréales, la terre est utilisée pour d’autres productions : les betteraves ou les pommes de terre mais aussi les vergers de pommes à cidre, en cas de mauvaise récolte de céréale, il y aura toujours quelque chose à manger.

    Expo d'IFS : "De la campagne à la ville" septembre 2013 suiteLes exploitations et les hommes :

         Peu de renseignements sont donnés sur les agriculteurs. On en trouve quelques uns en 1855, en 1930 et en 1953. En 1855 Le nombre total d’exploitations n’est pas donné, on ne donne que celles à partir de 5 hectares. 7 exploitations ont de 5 à 50 ha, une seule exploitation a plus de 50 ha. Il semble que la majorité des exploitations ont moins de 5 ha. En 1930, on connaît la répartition de la propriété agricole ( voir feuille). 59 exploitations mettent en valeur 867,7 ha de terres agricoles. La plupart des exploitants sont propriétaires et fermiers (30 d’entre eux). 1945 – 1953 :En 1945, il restait 29 exploitations déclarées, 25 d’entre elles produisaient des céréales, il n’en restait plus que 22 en 1953. Le blé couvrait presque toute la surface mais d’autres céréales étaient aussi cultivées : le blé dur, l’orge et l’avoine On parle peu des hommes dans les documents, en 1855 on signale le nombre des journaliers employés à Ifs 4 hommes et 2 femmes célibataires 25 hommes et 20 femmes mariés. On emploie aussi des enfants puisque l’on précise leur salaire.

    Salaires journaliers à Ifs en 1855 :

                             Homme             Femme               Enfant

    Nourri                  0,75 F               0,50 F                0,30 F

    Non nourri            1,50 F               1,10 F                0,60 F

          En 1930, 78 hommes et 14 femmes travaillent dans l’agriculture ; 64 sont employés de façon permanente, les autres sont des journaliers. On commence très tôt à travailler - 6 employés ont moins de 15 ans (4 hommes, 2 femmes) - et on travaille longtemps – 2 hommes permanents et 8 journaliers ont plus de 60 ans.

    Les employés sont logés souvent sur place mais pas toujours dans des conditions satisfaisantes. Certains, les plus favorisés, sont logés à la ferme : 4 hommes et 8 femmes à Ifs. 50 hommes sont logés dans les dépendances et 5 hommes logent en dehors de la ferme.

    Il faut ajouter à cette population agricole les artisans ruraux : 1 maréchal ferrant, 2 bourreliers, 1 charpentier menuisier, 1 entrepreneur de battage.

    On utilise encore un outillage agricole traditionnel. Il ya cependant quelques machines qui équipent les plus grosses exploitations (une vingtaine) :

    Des brabants doubles ( charrues à double soc)

    Faucheuses

    Faneuses

    Moissonneuses lieuses…….

    On voit apparaître aussi un début d’utilisation de l’énergie avec des moteurs électriques de un à cinq chevaux fixes ou sur chariot et quelques machines de 5 à 10 cv dans les plus grosses fermes. Jusqu’en 1945, l’agriculture a peu changé. Ifs a suivi l’évolution lente. C’est après 1955 que les transformations s’accélèrent et que Ifs changera d’activité.

    Michèle Neuwirth, à partir de documents des Archives départementales

    -------------------------------------------------------------------------

         La Population agricole Répartition des agriculteurs selon leur statut :

                                     1861                        1936

    Propriétaires                36 %                        39 %

    Ouvriers agricoles         27,2 %                      41,5 %

    Journaliers                  36,8 %                      19,5 %

    Nombre de femmes travaillant dans l'agriculture :

                                     1861                         1936

                                       14                            39

    Dans le recensement de 1861, peu de femmes sont recensées comme agricultrices car la grande majorité d'entre elles sont avant tout dentellières.

    -------------------------------------------------------------------------

    Expo d'IFS : "De la campagne à la ville" septembre 2013 suite                           Les exploitants agricoles à IFS

    (1) 1965 - Liste des cultivateurs, recueillie par M et G NEUWIRTH

    (2) 1948. Déclaration de récoltes

    (3) avant la 2ème guerre mondiale, par J.MATHON, dans La Gazette

    (4) selon les localisations retenues lors de la réunion du groupe de travail du 21-11-2012

                                                                     (1)   (2)   (3)   (4)

    ANGUE Paul 35,3 ha Le Bourg                          x                   ?

    BELAIR (Chapeau rouge)                                                      x

    BUNEL Albert                                                               x     x

    BUNEL Pierre 36,25 Bras                                 x

    CATEL Yvan 53,95 Bras                                   x       x     x     x

    COCHET Louis 47,38 La Plaine                          x             x     x

    DUCLOS Ernest ? Le Bourg                              x

    FAUCHEUX Albert                                                          x     x

    GINEUX Albert 32,06 Le Bourg                         x        x     x     x

    GOST Jean 53,44 Le Bourg                              x                    x

    GUERIN Edmond                                                    x     x     x

    GUERIN Georges                                                           x     x

    LAIR Charles 51,66 Le Bourg                            x                    x

    LAMARE Adrien 57,21 Bras                               x       x

    LAMARE Joseph                                                             x    ?

    LAMARE (Vve)                                                        x

    LANGLOIS Michel 19,09 Le Bourg                      x                    x

    LANGLOIS Raymond 55,25Le Bourg                   x       x      x

    LAPERSONNE Claude                                               x           x

    LAPERSONNE Alfred                                                        x

    LAPERSONNE Paul                                                          x

    LAPERSONNE Désiré                                                        x

    LECHAT Maurice                                                      x     x     x

    LEDORMEUR Albert                                                  x     x     x

    LEMARINIER René                                                          x

    LERALU Maurice 35,39 Le Bourg                        x        x            ?

    MARIE Fernand                                                              x

    MATHON Morice                                                             x     ?

    MATHON (Veuve)                                                    x

    MERCIER ?                                                                    x

    PATEY André 71,74 Bras                                  x       x             x

    PAVARD Jules                                                        x       x

    PRODHOMME Alexis                                                        x

    ROBERGE Jacques 19,94 Bras                           x                      x

    ROBERT Jacques                                                     x

    ROGER Gaston 41,26 Le Bourg                          x       x      x      x

    ROSETTE Paul                                                                x      x

    SCHILS André 54,50 Le Bourg                           x

    TOSTAIN ?                                                                    x

    TOUCHEUR Albert                                                    x

    VAUTIER Louis                                                               x      x

    VERMES Michel 78,05 Le Bourg                          x                      x

    VIEL Marc                                                               x             x

    VILLAULT Joseph 64,36 Le Bourg                       x                      x

    VILLAULT Romain                                                    x      x      x

    Document établi par André Talpied à partir des travaux réalisés par Georges et Michèle Neuwirth - février 2013

    Note d'André : « j'ai tenté d'établir un tableau "corrélatif" des infos recueillies par l'équipe. Les prénoms laissent supposer des transmissions au sein de mêmes familles. Peut être des confusions propriétaire/fermier compliquent elles notre travail. Il conviendra d'être prudent avant de finaliser. »

    A noter qu'au cours du repas des ''Anciens des écoles'', le 20 mars, une localisation des noms des exploitants a été réalisée sur carte par des Ifois-es. Cette carte était présentée à l'expo ; elle est conservée." Informations transmises par Alain Gruenais


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires