• 1986 : 30 ans, IFS solidarité Sahel

    1986 : IFS solidarité SahelUn article et une photo extraits du site ouest France des 16-17-19 mars 2016 : http://www.ouest-france.fr/normandie/ifs-14123/lassociation-ifs-solidarite-sahel-fete-ses-30-ans-4099777

    L’association Ifs solidarité Sahel fête ses 30 ans

    1986 : IFS solidarité Sahel1986 : IFS solidarité Sahel

    Michelle Bresson et Danielle Touré-Roberget sont impliquées dans l’association Ifs solidarité Sahel depuis l’origine, en 1986. 

    L'histoire

    En 1986, Michelle Bresson et Danielle Touré-Roberget sont conseillères municipales, à Ifs. « À l'initiative du maire, Jacques Legardinier (décédé en 2012) et de l'équipe municipale, nous avons formé un groupe de travail composé d'une dizaine d'élus et d'habitants, sur le thème de la solidarité internationale », confient les deux bénévoles, qui n'ont jamais renié leur engagement.

    Le choix de travailler avec l'Afrique francophone n'est pas encore entériné, mais la détermination est déjà là. « Faire quelque chose, voilà ce qui nous animait. C'était juste après les grandes sécheresses, au Sahel. Voilà comment est née l'association », explique Michelle Bresson. « On a décidé de ne pas parachuter de projets tout faits, mais au contraire d'agir en respectant l'initiative locale », précise Danielle Touré-Roberget, qui se rend alors à Paris pour « rencontrer les responsables de l'ONG (Organisation non gouvernementale) Eau vive, qui partage nos valeurs. »

    « Ce n'est pas fini ! »

    Le partenariat est lancé, et il est toujours d'actualité trente ans plus tard, puisque Jean-Bosco Bazié, le directeur général d'Eau vive, sera là samedi, pour la soirée anniversaire.

    Dans les premières semaines de l'année 1986, un premier projet au Sénégal consiste, pour Ifs solidarité Sahel, à participer au financement d'un système d'exhaure (évacuation des eaux d'infiltration hors d'une mine ou d'une carrière) de deux puits dans des villages du centre du pays.

    Michelle et Danielle se rendent sur place à plusieurs reprises, à leurs frais, « quitte à prendre des congés sans solde... » Là-bas, elles rencontrent des groupements paysans qui leur expliquent leurs problématiques et les méthodes qu'ils préconisent : « Nous, on découvrait, on venait pour apprendre et non pour leur apprendre. »

    Depuis trente ans, et toujours dans le même esprit, des dizaines d'autres actions ont suivi au Sénégal, au Mali et au Niger. « Bien sûr, l'association a évolué, essentiellement à partir de 2004 avec le soutien de Philippe Duron, au conseil régional. » Une évolution qui aboutit à la coopération décentralisée, qui réunit six communes de Normandie à cinq communes du canton de Kornaka (Niger) et dont elles suivent les projets actuels avec toujours autant d'énergie et de passion. « On est toujours dans l'action, ce n'est pas fini ! » OF

    « Urban'IFS : GRDF et NaturéaCampanophil'IFS : des cloches à Ifs-Plaine... »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :